Voici la sapotille, que certains connaissent aussi sous le nom de sapote ou de chikoo : recettes, bienfaits et utilisations culinaires du fruit du gommier !

Le sapotillier ou sapote, également connu sous le nom de Chewing-gum, est un arbre à feuilles persistantes de la famille des Sapotacae, originaire d’Amérique tropicale, plus précisément du Yucatán, où il pousse à l’état sauvage.

C’est une plante, mais aussi son fruit, qui est cultivé et se décline en de nombreuses variétés dans le monde entier, désormais aussi en Inde – où il est connu sous le nom de chikoo – en Australie, en Californie, en Indonésie et en Floride.

Comme ils se gâtent très rapidement, les fruits ne sont pratiquement jamais exportés, ce qui explique qu’ils ne soient pas si connus en Europe. En revanche, l’Amérique centrale et le sud du Mexique ont toujours exporté des quantités considérables de son latex blanchâtre, notamment vers les États-Unis, pour la production de chewing-gum, aujourd’hui remplacé par des ingrédients synthétiques.

Propriétés et avantages de la sapote

La chair blanc jaunâtre de ses fruits ronds, de 4 à 8 cm de diamètre et de couleur brun verdâtre, a une saveur délicieuse, qui rappelle celle de la poire, du sucre brun, de l’abricot et du miel.

Lire aussi :  Pain à faible IG : comment le fabriquer et à quoi il sert

Le cœur du fruit contient 3 à 12 graines noires. La peau et les graines ne sont pas comestibles. La sapotille contient beaucoup de vitamine C, de vitamine A, de calcium et de fibres. Un fruit, pesant environ 170 grammes, contient environ 140 calories, près de 80% d’eau, des fibres, des glucides, un gramme de protéines et peu de graisses.

C’est un fruit très digeste, contenant des sucres simples qui donnent à l’organisme de l’énergie et de la vitalité, ce qui le rend idéal pour ceux qui font de l’exercice et pour les sportifs.

En plus de contenir de bonnes quantités de vitamines, il est également riche en minéraux (potassium, cuivre, fer) et en tanins, qui lui confèrent des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires. Grâce à ses fibres, c’est un excellent laxatif naturel.

Voici quelques recettes, l’une sucrée et l’autre salée.

Contre la constipation, essayez également les tisanes laxatives.

Tarte à la sapotille

Ingrédients :

1 tasse de sucre

une demi-cuillère à café de sel ;

1 cuillère à soupe de clous de girofle moulus ;

3 œufs ;

2 tasses de pulpe de sapotille, mûre et écrasée ;

1 tasse de lait ;

1 tasse de yaourt ;

3 cuillères à soupe de miel ;

1 cuillère à café de vanille en poudre ;

Prévoir un grand moule à pâtisserie

Lire aussi :  Les 10 meilleurs aliments pour le système respiratoire

Préparation : Préchauffez le four à 180°. Mélangez le sucre, le sel et les clous de girofle dans un petit bol. Battez les œufs dans un grand bol, puis ajoutez la pulpe de sapotille et le mélange de sucre et de clous de girofle. Ajouter progressivement le lait, le yaourt, le miel et la vanille, en remuant constamment.

Versez dans le moule à gâteau préalablement tapissé de papier sulfurisé. Faites cuire pendant 15 minutes, baissez la température à 120° et faites cuire pendant encore une demi-heure. Servir chaud, avec de la crème fouettée si désiré.

 

Riz tropical à la sapotille

Ingrédients pour 4 personnes : 3 tasses de riz basmati ou thaïlandais ; 2 sapotilles mûres coupées en petits carrés ; quelques cuillères à soupe de zeste de citron ou de citron vert coupé en tranches très fines ; 2 cuillères à soupe de gingembre frais coupé en petits morceaux ; huile.

Préparation : faire bouillir le riz avec un peu de sel, faire sauter la sapotille dans une poêle avec de l’huile d’olive ou de l’huile de graines, faire frire les morceaux de fruits, de citron vert ou de citron et le gingembre ensemble pendant quelques minutes et ajouter le riz. Servir bien chaud.

Dans les cuisines tropicales, il est également consommé comme ajout aux salades ou aux desserts, comme la crème glacée et le sorbet. En Malaisie, le futto est mijoté avec du citron vert ou frit avec du gingembre. En Inde, il est souvent consommé séché.

Lire aussi :  Les compléments alimentaires anti-rides - de quoi s'agit-il ?

Attention : la sapotille ne doit être consommée que lorsqu’elle est mûre, car si elle ne l’est pas, elle « colle » dans la bouche !