Qu’est-ce que la nutrigénétique : les étapes de l’épuration

Savez-vous ce qu’est la nutrigénomique ? La nutrigénomique est la science qui étudie les effets de l’alimentation sur l’expression des gènes, c’est-à-dire la façon dont les informations contenues dans l’ADN sont converties en protéines.

En effet, l’alimentation est capable de moduler la façon dont l’ADN s’exprime, c’est-à-dire comment il active certains gènes et comment il en supprime d’autres, c’est-à-dire comment il est capable de se réparer ou de générer des maladies. La nutrigénomique nous fait donc prendre conscience des aliments qui peuvent nous nourrir et de ceux qui ne peuvent que nous nuire. Elle constitue donc un lien important entre la médecine allopathique et la médecine alternative.

L’alimentation moderne est pauvre, artificielle, raffinée, toxique et riche en calories.

La nutrigénomique permet de mieux comprendre les effets de l’alimentation sur nos gènes et d’intervenir de manière plus ciblée et personnalisée, y compris par l’utilisation de compléments alimentaires.

Les deux phases du régime nutrigeneutique

Que manger en phase 1

Élimination de 6 à 8 semaines

  • Fruits frais (sauf oranges, citrons et pamplemousses)
  • Légumes, principalement : chou, choux de Bruxelles, épinards, artichauts, chou de Milan. A l’exclusion des tomates, aubergines et poivrons.
  • Épices sous forme naturelle, soja, curry, curcuma, gingembre, wasabi, cannelle, romarin, piment.
    Lire aussi :  Quand prendre les enzymes du lait
  • Lait de riz, d’amande et de coco
  • Huile d’olive
  • Le poisson, en particulier le saumon, les sardines, le maquereau.
  • Viande (max. une fois par semaine) : poulet et dinde sans peau.
  • Noix, amandes, noix de cajou, pignons de pin, non salés et non cuits.
  • Tout ce qui ne figure pas sur cette liste doit être évité. Complétez avec une multivitamine.

    Phase 2

  • œufs
  • pain complet
  • pâtes complètes
  • avoine
  • noix naturelles
  • olives
  • café
  • 1 verre de vin rouge 3 à 4 fois par semaine