La saison froide est idéale pour profiter d’un aliment précieux comme la citrouille. Découvrons toutes les possibilités que cette plante nous offre.

Le potiron est en fait l’un de ces aliments que nous connaissons moins que nous le devrions.

En connaissant toutes les caractéristiques de la citrouille, nous pouvons découvrir qu’elle mérite d’être mieux appréciée, plantée dans le jardin et consommée plus souvent. Et la raison en est facile à expliquer : presque toutes les parties de la citrouille sont comestibles de différentes manières.

Dans les supermarchés et les épiceries, nous avons l’habitude d’acheter des fruits de citrouille, de formes et de couleurs différentes selon les variétés.

Il est plus rare que nous consommions les graines en guise d’en-cas ou de complément, et encore plus rare que nous trouvions les fleurs de citrouille, souvent dans des barquettes en polystyrène pour une conservation plus longue. C’est tout ? Jetons un coup d’oeil ensemble.

Le fruit de la citrouille

Le fruit du potiron, appelé simplement courge d’après la plante entière, est la partie la plus consommée de la plante et il n’y a pas grand-chose à dire à son sujet : tout le monde sait qu’il faut l’ouvrir, le peler, l’épépiner et le cuisiner.

Lire aussi :  Le régime Okinawa, le secret d'une longue vie

Bouillie, à l’étouffée, frite, grillée, à la vapeur, en galettes, avec des pâtes, avec du riz, en purée, en soupe… les possibilités sont infinies.

Le fruit du potiron est riche en bêta-carotène, surtout dans ses variétés orange (il existe aussi des variétés blanches et jaunes), et en zéaxanthine.

Il est très peu calorique et contient des polyphénols intéressants, dont la lutéine et la cryptoxanthine, tous des antioxydants naturels qui protègent les cellules des rayons du soleil.

Peau de citrouille

Que faire avec la peau du potiron ? Le jeter tout simplement ? L’utiliser pour le compost ? Pourquoi ne pas le manger à la place ?

Certaines variétés de potiron ont une peau fine qui se mange facilement, d’autres sont extrêmement lignifiées, mais même celles qui semblent trop coriaces peuvent être bouillies avec la chair et mixées au blender.

Cela permet de préserver de nombreux minéraux, notamment le cuivre et le calcium, en quantités considérables, qui seraient autrement perdus.

L’écorce est ensuite parfois utilisée dans certaines soupes, des purées de potiron, des sauces au potiron et on en fait parfois des frites. C’est bon !

Graines de citrouille

Comme nous l’avons mentionné dans l’introduction, les graines de courge ne sont pas seulement un en-cas pour petits et grands, elles sont un complément naturel, notamment dans les salades, les desserts, les yaourts et les petits-déjeuners aux céréales, le pain et les brioches.

Lire aussi :  Comment cuire le tofu à la poêle ?

Les graines de courge devraient être promues comme un aliment digne d’être consommé régulièrement et pas seulement comme un en-cas occasionnel.

Les raisons sont faciles à expliquer : des niveaux élevés de magnésium, essentiel pour le cœur, les os et les dents ; des quantités élevées de zinc, essentiel pour le système immunitaire, un sommeil régulier, la santé de la prostate et le bien-être de la peau ; et une excellente source d’oméga-3.

Ils ont des effets antidiabétiques en régulant l’insuline et en contenant le stress oxydatif ; ils sont riches en phytoestrogènes naturels, excellents pour traiter les malaises postmenstruels et la ménopause.

Leurs antioxydants sont idéaux pour promouvoir la santé du cœur et du foie ; leur teneur élevée en tryptophane favorise un bon sommeil et facilite les états méditatifs ; ils ont des effets anti-inflammatoires et apaisants sur les désagréments liés à l’arthrite.

Fleurs de citrouille

Les fleurs de courge sont excellentes frites, en pâte à frire, sautées dans du riz et, plus rarement, en salade. Les fleurs de courge sont bien connues même si elles ne sont que rarement consommées, surtout là où la culture paysanne subsiste.

On mange les fleurs mâles, celles qui ne porteront pas de fruits, et la raison n’est pas seulement qu’elles sont délicieuses : elles sont aussi une excellente source de vitamines et de minéraux : vitamine C, vitamine B9 (importante pour traiter la stérilité masculine), vitamine A, fer facilement assimilable en bonne quantité, phosphore pour les os.

Lire aussi :  3 recettes avec des mûres

Jeunes pousses de potiron

Très peu de gens savent que les jeunes pousses de courge, c’est-à-dire les branches axillaires grimpantes, sont comestibles, surtout crues en salade, et constituent une denrée alimentaire précieuse.

Les branches axillaires sont de véritables pousses et, comme toutes les pousses, elles contiennent une version concentrée d’un large éventail d’oligo-éléments, de vitamines, d’enzymes, d’acides gras et de tout le phytocomplexe holistique dont l’organisme a besoin pour reconstituer ses réserves.

Feuilles de citrouille

De nombreux pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine consomment régulièrement des feuilles de citrouille comme un légume à feuilles vertes, un épinard commun.

Mais on retrouve cette habitude dans certaines recettes traditionnelles Françaises : les pâtes aux feuilles de citrouille… celles-ci remplacent très bien les légumes verts à feuilles sans apporter de goût amer, en fait elles sont très douces.