Il est bien connu que les collations et les rafraîchissements sont des oasis alimentaires importantes dans une longue journée, alors découvrons pourquoi et, surtout, quels aliments choisir pour être vraiment en forme.

Sacré en tant que collation

Il n’y a pas un diététicien ou un nutritionniste qui ne demande pas : quelle est votre collation du milieu de la matinée ? Quel est votre encas de l’après-midi ?

La plupart du temps, la réponse est peut-être « je ne mange rien », ce qui fait immédiatement lever le nez du médecin ou du nutritionniste, ou bien on avoue céder à un café ou, pire encore, quoi qu’il arrive, on sous-estime l’importance d’une pause dans la journée.

Voici plutôt ce qui est généralement recommandé parmi les en-cas et les collations pour rester en forme et faire le plein d’énergie dans la journée ;

Je grignote :

1. Un fruit

Une pomme, une poire ou une banane – généralement autorisé une ou deux fois par semaine, surtout si vous prévoyez de faire du sport – un fruit de saison est l’un des en-cas les plus recommandés pour rester en forme, idéal pour le matin et l’après-midi et très facile à transporter.

Les oranges sont incontournables en hiver : grâce aux fibres qu’elles contiennent, elles régulent l’absorption du sucre et aident à prévenir le diabète et l’artériosclérose, alors les manger ainsi est encore mieux qu’en jus !

Lire aussi :  Le régime alimentaire et la méthode Adamski

2. Pain et miel

Deux tranches de pain noir, c’est-à-dire de pain complet, de seigle ou d’avoine, sucrées au miel : un soutien énergétique important pour ceux qui doivent faire face à des journées fatigantes et mentalement exigeantes, parfait pour les enfants et les adolescents. Pour ceux qui aiment compter, une tranche de pain de seigle complet avec une cuillère à café de miel contient environ 140 calories.

3. Jus mélangé

Un jus centrifugé est idéal pour redonner de l’énergie et de la charge à l’organisme. Parfait avec la pomme, la carotte, le gingembre et le citron et quelques autres fruits de saison. Ou vert, avec kiwi, céleri, poires et citron. Si vous voulez ajouter de la chlorophylle verte, vous pouvez enrichir la boisson avec une cuillère à café d’herbe d’orge ;

4. Yoghourt

Une pause avec du yaourt n’a jamais été démodée. Que vous préfériez par exemple un yaourt blanc ou grec, moins gras, ou un yaourt naturel et biologique au lait de montagne, c’est un en-cas pratique qui vous apporte santé et énergie. Il contient également des ferments qui sont bons pour le foie et régulent le taux de cholestérol.

5. Thé

Une tasse de thé chaud, en particulier de thé noir, qui contribue à réduire la glycémie et le taux de triglycérides, est plus que recommandée et constitue une habitude saine. Le thé vert, qui est riche en substances bénéfiques, est également très populaire. Il peut également être emporté au travail dans un thermos pratique ;

Lire aussi :  Cuisine balte : principales caractéristiques et aliments

6. Jus de pomme naturel

Le jus de pomme naturel, sans sucre ajouté, a un indice glycémique moyen. Il est donc recommandé à la fois comme encas et, sous sa forme concentrée, comme édulcorant dans les gâteaux et les desserts ;

7. Graines oléagineuses et fruits secs

Oui, mais pas toujours et sans en abuser, environ deux fois par semaine et en fonction de votre activité physique. Les oléagineux et les fruits secs constituent une collation nutritive et très énergisante, mais ils peuvent faire grossir si vous en abusez ! Mangez un mélange qui tient dans la paume de votre main, notamment des noix, des amandes, des abricots ou des raisins secs, des noisettes, des graines de tournesol ou des graines de citrouille.

Facteur de glucose

Quand on nous dit qu’il ne doit pas y avoir de chutes brutales de glucose dans un régime alimentaire correct, c’est sacro-saint : comme le disent les experts et les nutritionnistes, une alimentation saine et équilibrée doit aussi tenir compte du fameux IG, ou indice glycémique.

Pour faire court, plus le pic glycémique, c’est-à-dire la quantité maximale de glucose atteinte au cours d’un repas, est rapide, plus nous avons tendance à grossir. Selon des études spécifiques, les pics glycémiques sont mauvais pour le pancréas, ralentissent le métabolisme et peuvent entraîner un surpoids.

Lire aussi :  Intolérance à la levure

C’est pourquoi il est important de choisir les bons aliments, d’éliminer les aliments transformés industriellement au profit des aliments frais et de saison, et d’éviter en particulier les sucres raffinés ; même les aliments tels que les pâtes, le riz ou un second plat, mais aussi la salade de fruits trop sucrée que votre grand-mère veut vous offrir à la fin du repas, peuvent augmenter le taux de sucre dans le sang, il ne faut donc pas les consommer à des doses exagérées ;

Alors, quel est le secret ? En effet, il s’agit de rendre cet IG le plus stable possible, ce qui passe par des repas composés d’aliments équilibrés à des intervalles pas trop espacés. D’où l’importance fondamentale de la collation du milieu de la matinée ou de l’après-midi.

Enfin, l’étape tout aussi importante consiste à consulter une personne compétente et expérimentée pour planifier votre régime ;

Les 5 aliments ayant l’indice glycémique le plus bas

Recette de chips de chou frisé