Nos voisins de l’est, la Slovénie, ont développé une cuisine méconnue, où la Méditerranée rencontre les Alpes et la culture de la plaine pannonienne. Découvrons quelques-uns des plats de l’intéressante cuisine slovène.

La Slovénie avec de nombreuses traditions

Nos cousins slovènes ont une cuisine traditionnelle très élaborée, liée au territoire, qui n’est pas sans rappeler la cuisine Française, mais certainement avec des influences slaves, mitteleuropéennes et magyares.

Le climat, la géographie et l’histoire ont créé toutes les conditions nécessaires à une cuisine qui, même si elle ne se distingue pas au niveau international, est extrêmement intéressante pour ceux qui voyagent dans ce pays.

Les experts reconnaissent plus de vingt types de cuisine locale slovène, soulignant à quel point elle est liée au territoire et à l’emplacement. On y trouve de hautes montagnes, de belles vallées, une bande de terre près de la côte adriatique, de beaux lacs et des paysages intéressants.

Les soupes, la viande, les herbes sauvages (notamment le pissenlit), les salades et les pâtes locales sont au cœur de la cuisine slovène. Les sucreries, la bière, le vin et les liqueurs de fruits locales ne manquent jamais et rendent la vie chaleureuse, surtout en hiver. Préparez-vous à déguster des plats spéciaux que vous ne trouverez nulle part ailleurs qu’en Slovénie.

Lire aussi :  Cuisine népalaise : principales caractéristiques et aliments

Cuisine slovène : plats typiques

L’importance accordée par les Slovènes à leur cuisine est attestée par le fait qu’ils ont mis en place un système de protection des aliments locaux similaire aux systèmes Français DOC, DOP, IGT.

De nombreux plats slovènes sont protégés au niveau européen. Citons-en deux : le premier est l’Idrija zlikrofi, un plat à base de pâte de pommes de terre recouverte de sauce à la viande et de chapelure.

Le second est un dessert, la gibanica de Prekurge. Il s’agit d’une pâtisserie au fromage frais et à la pomme, garnie de noix, de raisins secs, de graines de pavot et d’un saupoudrage de sucre glacé. C’est le dessert national.

Parmi les plats nationaux les plus célèbres figure le distinctif adjovi zganci, fait de farine de sarrasin, de couenne de porc et de pommes de terre, le tout frit dans de l’huile ou du saindoux. Définitivement un plat pour combattre le froid de la haute montagne.

Un autre plat typique de l’hiver en Europe de l’Est est la bujta repa, une sorte de soupe de millet et de racines avec des oignons, des poivrons et de la graisse de porc.

Un autre plat local pauvre, provenant cette fois des vallées où travaillaient les mineurs, est le funsterc, une omelette peu coûteuse et nutritive à base de farine de blé et de pissenlit, cuite exclusivement au four. Enfin, il y a le très commun matevz, une sorte de purée de racines et de légumineuses, généralement servie avec des salades campagnardes, des champignons et de la choucroute.

Lire aussi :  Vous voulez perdre du poids ? Activez votre esprit

Où manger (dans la rue ou dans un restaurant)

En Slovénie, manger à l’extérieur signifie principalement aller dans des restaurants, que l’on peut trouver de différentes qualités. Dans les villes principales, on peut trouver quelques stands de street food et de nombreuses pâtisseries, où vous pourrez goûter tous les différents types de petits pains locaux.

Ne manquez pas

La pâtisserie est un must, notamment en raison de la grande qualité du fromage frais et des baies locales. Les saucisses et le salami locaux ne sont pas mauvais du tout, tandis que les salades typiques avec des fleurs et des herbes sont une expérience à ne pas manquer. Les poissons ne doivent pas non plus être sous-estimés.

Ce qu’il faut éviter

Comme dans tous les pays où le temps est vraiment froid, on a constamment recours aux soupes, qui peuvent être ennuyeuses en hiver, et à la viande grasse, qui peut vous rendre malade à long terme. Soyez prudent avec les boissons alcoolisées faites maison. Les locaux aiment les offrir, mais s’ils sont de mauvaise qualité, ils peuvent faire plus de mal que de bien.

Conseils et anecdotes

Ljubljana est la capitale où converge le meilleur de toutes les cuisines, et c’est là qu’il vaut la peine d’expérimenter le plus. En Slovénie, on dit que « l’amour passe par l’estomac ». Laissez-vous donc séduire par ce mélange d’influences Françaises, balkaniques et austro-hongroises.