Les 5 remèdes les plus efficaces pour se débarrasser des poils incarnés et sous-cutanés.

Les poils incarnés affectent les jambes, l’aine et les bras et sont généralement causés par l’épilation ; chez les personnes prédisposées, les poils qui poussent sous la peau peuvent provoquer une folliculite, avec formation de kystes et de taches sombres ;

Pour éviter la repousse des poils sous la peau, il faut choisir soigneusement la méthode d’épilation la plus adaptée et essayer d’adoucir et d’exfolier la peau : voici les cinq remèdes les plus efficaces contre les poils incarnés.

1. Le gant exfoliant

Le gant exfoliant ou le luffa – une éponge naturelle obtenue en séchant les calebasses de la plante luffa – sont excellents pour éliminer les cellules mortes de la peau et libérer les poils coincés sous la peau.

Pour faciliter l’élimination des poils indésirables, il est conseillé d’utiliser le gant exfoliant ou le loofah juste avant le rasage. Tous deux s’utilisent sous la douche, en massant les zones de peau à raser, 12 à 24 heures avant l’épilation.

2. Le gommage à faire soi-même

Ce gommage à faire soi-même est une solution peu coûteuse pour prévenir l’apparition des poils incarnés grâce à sa double action : il exfolie et adoucit.

Lire aussi :  Les compléments alimentaires anti-rides - de quoi s'agit-il ?

Le gommage à faire soi-même se prépare en mélangeant des ingrédients simples comme du gros sel et de l’huile végétale, auxquels on ajoute des huiles essentielles qui parfument la préparation et ont une action antibactérienne, utile pour prévenir la formation de furoncles causés par les poils incarnés.

Le gommage est appliqué sur la peau humide sous la douche, en massant par des mouvements circulaires, pas plus d’une fois par semaine.

3. Épilation

Pour éviter la formation de poils incarnés, il est important de se raser correctement : les épilateurs et les rasoirs électriques sont souvent à l’origine de la pousse de poils sous la peau.

Si vous voulez éviter les poils incarnés, il est préférable d’opter pour une épilation à la cire, éventuellement préparée à la maison avec des ingrédients naturels comme du sucre et du jus de citron.

L’épilation au sucre et au citron – ou épilation à la cire arabe – convient également aux peaux délicates, mais si vous souffrez de capillaires fragiles ou avez une peau très réactive, vous devez envisager d’autres méthodes d’épilation.

Il s’agit notamment de la lumière pulsée et du laser, deux méthodes d’épilation permanente qui sont efficaces sur les poils foncés.

L’épilation définitive est assez coûteuse, mais c’est une solution parfaite si, par exemple, vous souffrez de poils incarnés qui provoquent des folliculites.

Lire aussi :  Mélanges d'huiles essentielles pour la peau grasse du visage

4. Hydratation et adoucissement de la peau

Pour éviter que les poils ne poussent sous la peau, il est conseillé d’hydrater soigneusement la peau après l’épilation et les jours suivants.

Massez un produit hydratant et émollient adapté à votre type de peau une ou deux fois par jour, en insistant sur les zones où les poils incarnés apparaissent le plus fréquemment.

5. L’huile à faire soi-même contre la folliculite

Les poils qui poussent sous la peau peuvent provoquer une inflammation du follicule, entraînant la formation de boutons ou de kystes qui sont difficiles à enlever et peuvent laisser des taches sombres inesthétiques.

Pour prévenir ce phénomène appelé folliculite, vous pouvez préparer une huile à appliquer en massage sur la peau, soit après l’épilation, soit dans les jours qui suivent l’épilation.

Ingrédients

20 ml d’huile de Macadamia ;

10 ml d’huile de nigelle ;

5 gouttes d’huile essentielle de citron ;

5 gouttes d’huile essentielle de palmarosa ;

5 gouttes d’huile essentielle de lavande.

Préparation

Versez l’huile de macadamia et l’huile de nigelle dans une bouteille en verre foncé de 30 millilitres. Ajoutez les huiles essentielles, fermez le flacon et secouez pour mélanger les ingrédients.