Un grand organe qui doit être bien traité, choyé et gâté. Voici quelques conseils pour garder votre foie en bonne santé

L’efficacité fonctionnelle du foie et sa vitalité dépendent de notre mode de vie, comme c’est le cas pour les autres organes du corps humain. Mais comment décrire au mieux ce puissant organe de filtrage ?

Le foie est une glande volumineuse (1500 g) rattachée au tube digestif, située dans la partie supérieure de la cavité abdominale droite, sous le diaphragme.

Sa consistance est celle d’un filtre spongieux imbibé de liquides (environ 70%) qui sont le sang, la bile et la lymphe. Il est composé de milliers de lobules qui reçoivent du sang oxygéné par l’artère hépatique et du sang provenant de l’intestin.

Le sang traité passe ensuite par la veine hépatique et la veine cave jusqu’au cœur ;

Fonctions du foie

Mais que fait cet illustre inconnu ? Euh, beaucoup de choses. Énumérons quelques-unes de ses fonctions de base :

 

  • Formation et stockage du glucose, source et réserve d’énergie pour tous les processus métaboliques, des pieds au cerveau. Le taux de glucose dans le sang (glycémie) est maintenu dans des valeurs normales par des mécanismes complexes, auxquels contribuent le foie et le pancréas ;
  • Synthèse et métabolisme des graisses, qui constituent la base de toute matière vivante ;
  • Métabolisme des graisses ; le foie produit de la bile qui est ensuite stockée dans la vésicule biliaire et libérée dans le duodénum lorsque les aliments arrivent sous forme de chyme ;
  • Désintoxication générale de l’organisme.
Lire aussi :  Le lait de noisette, propriétés et bienfaits

 

Les ennemis du foie

Le foie est le plus fatigué par le traitement et la purification des substances inorganiques et synthétiques telles que les additifs alimentaires, les résidus de pesticides dans les produits agricoles et les médicaments.

L’alcool, le café, le sucre ou le tabac et tous les polluants que nous respirons sont également potentiellement hépatotoxiques et nuisent au bien-être du foie.

Il faut faire preuve de modération(éviter tout excès, par exemple : aliments trop protéinés, trop chauds ou trop froids, trop gras, trop sucrés, trop épicés).

Mangez beaucoup de fibres et essayez de maintenir des horaires de repas réguliers.

Psyché et foie

Un accès de colère peut être une soupape de sécurité pour préserver l’intégrité et le bien-être du foie, mais l’excès de colère et les ressentiments qui perdurent l’endommagent.

Pour vivre avec courage et énergie, il est nécessaire d’effectuer une respiration correcte, une mastication précise et une bonne attitude mentale de flexibilité.

Conseils pour aider votre foie

Compresses humides et chaudes sur le foie pendant environ 15 minutes, pendant la sieste après le déjeuner et après le dîner : un tissu doux en coton ou en soie est imbibé d’eau chaude (ou de tisane d’achillée), essoré et placé sur le côté supérieur droit de l’abdomen.

Lire aussi :  Acupuncture pour les traumatismes et le stress

 

Une large et assez longue écharpe en laine est utilisée pour envelopper la taille et une bouillotte est posée dessus pour garder la chaleur ;

Boire de l’eau, beaucoup, 1,5 à 2 litres par jour, en préférant l’eau, les tisanes et décoctions telles que : racine de pissenlit, graines de fenouil, graines d’anis, réglisse, racine, racine de gentiane.