Traiter votre corps avec l’acupression

L’acupression est un art ancien du massage pratiqué il y a plus de 3 000 ans en Chine. Au fil du temps, elle est devenue une véritable méthode de guérison largement utilisée dans les familles chinoises.

Cette méthode, qui est également très populaire en Occident aujourd’hui, utilise la technique du massage et de l’acupuncture ensemble, mais n’utilise pas d’aiguilles. L’acupression n’est pas très différente de l’acupuncture, les deux techniques diffèrent dans la méthode d’application mais pas dans les principes généraux du diagnostic clinique et de la philosophie.

En acupuncture, on pense que l’apparition de maladies et de troubles est due à un déséquilibre entre le Yin et le Yang. Par exemple, un excès de Yang peut provoquer des douleurs soudaines, des spasmes, des maux de tête, une augmentation de la pression sanguine, tandis qu’un excès de Yin peut provoquer des douleurs sourdes, une sensation de froid, de la fatigue, de la rétention d’eau, des diarrhées, etc…

En traitant des points spécifiques répartis le long des 14 méridiens principaux, on remédie à tout type de déséquilibre.

Le massage par acupression consiste à tapoter ou à appuyer avec le pouce sur des points spécifiques du corps qui correspondent aux points d’acupuncture afin d’équilibrer le flux d’énergie dans les méridiens.

Lire aussi :  Exercices de base du Tai Chi

Il existe différentes formes d’acupression, dont le Shin Tao, le Jon shin do et le Shiatsu, qui diffèrent par la combinaison des différents points à traiter et le nombre de pressions appliquées à chaque point.

À chaque organe du corps correspondent des zones réflexes spécifiques qui comportent plusieurs points sensibles à la douleur et sont appelées « points gâchettes ».

Le micro massage est basé sur 5 grandes lois reconnues par la médecine orientale

1 la circulation d’une énergie cyclique dans le corps

2 Il existe une polarité Yin (négatif) et Yang (positif) dans tous les êtres vivants.

3 la projection périphérique des organes profonds sur la surface de la peau

4 la circulation de l’énergie au niveau de la peau le long de trajets précis appelés méridiens

5 l’existence de points le long des méridiens où le massage soulage la douleur d’une zone souvent éloignée de la zone d’intervention.

Pour les anciens Chinois, toutes les pathologies énergétiques peuvent être regroupées en trois catégories, dont deux sont exogènes et une endogène :

1 facteurs environnementaux cosmiques et facteurs toxiques tels que les produits chimiques (exogènes)

2 Facteurs héréditaires et psycho-émotionnels (exogènes)

3 facteurs alimentaires (endogènes)

Le Ciel, l’Homme et la Terre sont étroitement liés et l’homme est soumis directement à l’influence cosmique et indirectement à celle des produits de la terre. Les influences cosmiques comprennent le Ciel antérieur ou Hao Tian qui représente le passé génétique et le Ciel postérieur ou Xian Tian le présent avec ses facteurs environnementaux, astraux, sociaux, nutritionnels, etc.

Lire aussi :  Amla, le fruit de la longévité

Il existe 6 énergies cosmiques : vent-feng, chaleur-king, feu-huo, humidité-shi, sec-zao, froid-han et sont placées par affinité sur les méridiens.

L’environnement dans lequel nous vivons peut également avoir un effet négatif sur l’organisme : air conditionné, lampes fluorescentes, tuyaux et structures métalliques, zones électriques, champs électromagnétiques, etc.

Outre l’utilisation d’aiguilles, la médecine chinoise offre une variété de moyens pour travailler sur les points douloureux du corps. Ces points peuvent être traités avec :

1 Impulsions électriques avec ou sans aiguilles

2 avec des corps plus ou moins pointus, mais non urticants, tels que des tiges de verre, de bois ou de métal

3 en brûlant des feuilles d’armoise, une technique connue sous le nom de moxa.

4 avec micro-massage des doigts

Si vous n’êtes pas familier avec une technique, vous pouvez simplement utiliser la pression des doigts pour obtenir d’excellents résultats. Une certaine force doit être exercée sur l’endroit choisi, ce que l’on peut appeler une « douleur agréable ». La pression doit être exercée avec le bout du doigt sur les parties molles du corps, tandis que sur les surfaces du squelette et les points circonscrits, avec l’extrémité du doigt en position verticale et même avec la coupe de l’ongle. La pression peut durer de 1 à 5 minutes et le traitement est répété une ou plusieurs fois par jour.

Lire aussi :  La polyarthrite rhumatoïde en acupuncture

L’acupression parmi les remèdes naturels contre les nausées et les vomissements