Les gens pensent parfois que les bienfaits d’un massage ne sont que cosmétiques. Mais ce n’est pas le cas. L’art du massage a une histoire qui remonte à des milliers d’années et ses propriétés sont parvenues jusqu’à nous. Tout d’abord, la capacité à produire une relaxation profonde. Voyons pourquoi.

Notre corps pourrait fonctionner correctement, parfois même mieux, si nous n’avions pas un esprit pensant. En effet, le corps possède des capacités innées de contrôle, d’analyse et d’autoguérison.

Il faut imaginer que notre ordinateur interne (appelé système nerveux central) est régi par deux forces : le système orthosympathique, qui est chargé de l’action, de la réponse immédiate et de la rapidité, et le système parasympathique, qui, au contraire, régit le repos, permet la relaxation et gère le sommeil. En théorie, ces systèmes sont parfaitement équilibrés et en harmonie les uns avec les autres.

Aujourd’hui, cependant, cette dualité s’est décomposée. La frénésie moderne et le stress que nous accumulons quotidiennement ont engendré la tyrannie de l’orthosympathique, et c’est ainsi que nous souffrons de plus en plus d’insomnie, de stress perpétuel, d’incapacité à nous détendre et de troubles digestifs.

Massage et relaxation

Cependant, une étude récente a montré qu’il existe un lien physique entre le massage et la relaxation. Des scientifiques du département de psychiatrie et de neurosciences comportementales de l’hôpital Cedar’s Sinai de Los Angeles ont découvert que les massages réduisent la production de cortisol (également connu sous le nom d’hormone du stress) et améliorent les réponses du système immunitaire, contribuant ainsi à nous protéger des maladies et des infections.

Lire aussi :  Massages contre la cellulite

Grâce à la forte stimulation du sens tactile, à la rythmicité et à la profondeur, le massage induit une profonde relaxation, de sorte que la personne traitée entre dans une sorte de sommeil-veille. Cet état de calme qui s’installe pendant le massage ouvre la voie au système parasympathique pour finalement amener la personne dans un état d’abandon profond.

Tout le monde ne parvient pas à lâcher prise dès la première séance, précisément parce que notre esprit pensant doit tout garder sous contrôle, mais avec de la pratique, le résultat est garanti. La première étape pour pouvoir gérer le quotidien avec moins de stress est de pouvoir s’accorder cette pause de conscience et d’écoute.