Chacun a fait l’expérience du pouvoir des odeurs au moins une fois : un parfum qui évoque une personne ou un événement passé, l’arôme d’un aliment qui nous met l’eau à la bouche. Mais que sont vraiment les essences et les huiles essentielles ?

En aromathérapie, l’utilisation des huiles essentielles permet d’atteindre les sphères les plus profondes qui composent un individu, c’est-à-dire celles qui caractérisent ses fonctions psychiques.

Il semble incroyable qu’à travers la perception des odeurs, l’émotivité, la mémoire, la sensibilité et tous les domaines cognitifs connexes soient impliqués, ainsi que les systèmes endocrinien et immunitaire : il suffit de penser à l’importance des parfums dans la sphère sexuelle de chaque individu.

Huiles essentielles : comment elles fonctionnent

En aromathérapie, les huiles essentielles sont utilisées de trois façons :

– Par la peau (par des massages, des bains, des bains de pieds, des frictions) ;

– Par inhalation ;

– Par ingestion

La méthode la plus efficace est l’ingestion par la peau : la peau est capable d’absorber les huiles essentielles, car elles ont une structure moléculaire suffisamment minuscule, et de les libérer dans la circulation grâce à un réseau dense de capillaires. Les minuscules molécules aromatiques traversent les follicules pileux et passent dans la circulation sanguine ou dans la lymphe et le liquide interstitiel.

Lire aussi :  Méfiez-vous des personnes trop possessives !

L’absorption des huiles essentielles peut également se faire par les poumons, par diffusion dans l’environnement ou par suffocation : une fois inhalées, elles atteignent les poumons, d’où elles passent dans les capillaires situés sous leur surface et, à travers ceux-ci, dans les principaux vaisseaux sanguins, qui les distribuent dans tout le corps. Il est intéressant de voir comment les émotions, générées automatiquement par le cerveau, entrent également en jeu avec les odeurs. Par exemple, l’odeur de la nourriture déclenche les glandes salivaires et les sucs gastriques, stimulant ainsi l’appétit ;

L’ingestion est le type de prise le plus délicat, car très peu d’huiles peuvent être prises par voie orale, car elles peuvent provoquer des effets secondaires plus ou moins importants en fonction de la quantité, de l’huile essentielle spécifique prise, de l’âge, du poids corporel et des conditions spécifiques préexistantes de la personne. Il est donc nécessaire de toujours suivre les conseils et les doses suggérés par les experts.

Huiles essentielles : propriétés

Les propriétés scientifiquement attribuées à toutes les huiles essentielles sont principalement antiseptiques, antibactériennes, antivirales et anti-infectieuses, mais, selon la plante dont elles sont extraites, elles ont également des effets balsamiques et expectorants, relaxants, stimulants, nourrissants et lissants sur la peau et autres.

Lire aussi :  Tisanes pour le soir

En outre, chaque huile essentielle possède des vertus spécifiques qui la rendent particulièrement adaptée à certains maux et à certains usages. Les propriétés bénéfiques des huiles essentielles peuvent donc être utilisées de diverses manières pour traiter des organes et des systèmes spécifiques, tels que le système respiratoire, le système nerveux, le système veineux, le système digestif, etc.

Huiles essentielles : comment les répartir

Notes de tête : ce sont les parfums qui sont perçus en premier et qui se dissolvent rapidement. Ils sont très volatiles et ont une vibration très élevée et subtile, agissant de bas en haut. Il peut s’agir d’essences fraîches ou fruitées comme les agrumes, qui ont un effet calmant sur le système nerveux, ou piquantes et camphrées comme les huiles balsamiques, qui ont des effets bénéfiques sur les systèmes respiratoire et circulatoire.

Note de cœur : ce sont les essences douces et florales avec une volatilité moyenne à large menant vers le cœur, obtenues à partir de fleurs à l’effet rééquilibrant et vitalisant, actives surtout dans les moments de grande agitation ou de tristesse. Ce sont les notes douces et légèrement acides obtenues à partir des fleurs et des feuilles.

Note de fond : ce sont les huiles à la note basse, dense, chaude et lourde, avec moins de volatilité, obtenues à partir de bois, de résines et d’épices et qui ont un effet vivifiant. Les vibrations, basses, lourdes et profondes, mènent vers la terre : au niveau psychique, elles aident à donner de la stabilité et de la force.

Lire aussi :  Le thé selon la théorie des 5 éléments

 Comment s’y retrouver dans les prix des huiles essentielles

Huiles essentielles pour le syndrome prémenstruel