San Francisco, Californie, années 70. C’est là qu’est né le massage californien. Découvrez les avantages

Massage californien

Le nom dit tout. Massage californien. Elle est née au milieu du « nouvel âge », sur la côte californienne, plus précisément à San Francisco, une ville connue pour son Golden Gate Bridge, ses tramways et ses montées et descentes abruptes.

Quelle est la particularité de ce massage ? La libération du corps, l’expression des sentiments et l’équilibre global de la personne. C’est pourquoi il est également connu sous le nom de massage psychosomatique.

Extrêmement sensuel à l’œil, ce type de massage se pratique sur une peau nue ou peu couverte. L’opérateur étale sur le patient une huile, souvent parfumée et relaxante, pour rendre le toucher et le mouvement plus doux.

Le mouvement du masseur est fluide et concentré sur la surface. Il enveloppe le corps lentement, avec des mouvements amples et doux, de manière chorégraphique. Les lignes des méridiens, le tonus musculaire et les points réflexes sont souvent suivis.

Mais quels sont les avantages du massage californien ?

Les avantages du massage californien

En parlant des bienfaits du massage californien, on peut faire une distinction entre les bienfaits physiologiques et psychologiques.

Lire aussi :  Comment appliquer l'acupression

Sur le plan physique, le massage californien tonifie la peau, soulage les tensions et agit efficacement sur le système musculaire. En allant plus en profondeur, il relance la respiration des organes internes, interagissant avec la circulation et la lymphe, comme un massage de drainage lymphatique. Le système nerveux est tonifié et détendu, ce qui facilite les processus tels que la digestion et le métabolisme. Le contrôle du poids est un domaine dans lequel le massage californien connaît un certain succès.

Et l’esprit ? Les bienfaits du massage californien concernent également le psychisme.

Les mouvements doux et lents sont bénéfiques pour l’activité mentale, les émotions et l’esprit. L’énergie passe de l’esprit au corps. Les pensées sont calmées, trouvant leur juste place dans l’activité de l’individu, qui ressent un sentiment de tranquillité et de paix. Le sujet se perçoit dans sa totalité, réintégrant dans la conscience les parties du corps souvent méconnues, voire oubliées. Dans la vie quotidienne, on acquiert un plus grand sens de la réalité et une plus grande confiance dans les autres.