Le massage est un geste simple et naturel : le contact est la base de tout massage. Et c’est par le contact que l’on tire le tout premier bénéfice de tout massage, impliquant le corps, l’esprit et les émotions.

Les bienfaits du massage

Il existe différents types de massage : sportif, anti-stress, décontractant, thérapeutique, drainage lymphatique, modelage, shiatsu, tuina, ayurvédique, thaï, à l’huile, aux pierres et bien d’autres encore.

Toute thérapie impliquant un contact, une pression et une manipulation, légère ou profonde, de la peau, des articulations et des tissus, relève de la pratique générale du massage.

Les bienfaits du massage, quelle que soit la technique appliquée, peuvent être généralisés comme suit :

Effets sur la circulation superficielle : presque tous les massages impliquent un toucher plus ou moins prononcé de la peau.

L’action des mouvements des mains sur la peau a des effets drainants et d’élimination des toxines : quel que soit le type de massage, même si une technique strictement drainante n’est pas appliquée, l’action d’améliorer la circulation superficielle a des effets bénéfiques sur la circulation sanguine et lymphatique, améliorant le bien-être de la peau et éliminant les gonflements et les œdèmes ;

effets sur le tissu conjonctif et les muscles : les bienfaits du massage ne sont pas seulement superficiels, mais aussi profonds. Le tissu conjonctif s’assouplit sous l’effet de la manipulation du massage. Il en va de même pour les muscles : le massage détend les muscles contractés et tonifie ceux qui sont moins sollicités ;

Lire aussi :  Griffe du diable (Harpagophytum procumbens)

les effets sur le système nerveux : le contact, lorsqu’il est accompagné de confiance et de respect, transmet un effet sédatif et relaxant au système nerveux central à travers la peau. Cela permet de ré-harmoniser la production d’hormones, notamment dans les situations de surcharge émotionnelle, physique ou mentale, permettant au corps de mieux réagir et de retrouver son équilibre ;

Des effets thérapeutiques variés : il existe de nombreux types de massage visant à résoudre des pathologies spécifiques. Les massages traditionnels, tels que ceux liés à la médecine chinoise et ayurvédique, sont particulièrement utilisés pour traiter les maladies. Il en va de même pour les massages réflexes, utilisés pour stimuler les organes sans agir directement sur eux ;

les effets sur le fonctionnement des organes : le corps est un tout, la peau est liée à la couche sous-jacente de muscles et de tissus, comme elle l’est au système nerveux central, ainsi qu’aux organes profonds. L’action sur la peau et les muscles par le massage stimule également le fonctionnement des organes, même si elle n’agit pas directement sur les zones anatomiques qui abritent les organes eux-mêmes. A plus forte raison, certains massages précis sur l’abdomen agissent en tonifiant ou en décongestionnant les organes internes, comme l’estomac, le foie et les intestins ;

Lire aussi :  Le professeur de Theta Healing® : formation et professionnalisme

les effets émotionnels et psychologiques : le contact est important dans la sphère de tout être vivant. C’est à travers l’expérience du contact que se forment le comportement et la personnalité. Cette dimension, qui est tellement déformée par la culture et la société, est tout aussi importante que le fait de prendre soin de l’aspect physique et mental.

La qualité du contact dans le massage est très importante, et détermine également la qualité des résultats obtenus, à tous les niveaux. C’est pourquoi il est important de s’en remettre aux mains d’opérateurs qualifiés et de choisir avec soin tant le type de massage que le type de masseur.