À Saqqara, au sud du Caire, une fresque provenant d’une tombe étrusque datant de 2330 avant J.-C. représente les premiers réflexologues égyptiens. Aujourd’hui encore, vous pouvez décider de suivre les traces de ces illustres médecins et suivre des cours spéciaux de réflexologie.

Suivre des cours de réflexologie et devenir réflexologue, c’est décider de traiter comme une profession ce miroir du corps qui repose sur la voûte plantaire.

Pratiquée par les Égyptiens et déjà répandue en Chine il y a 5 000 ans, la réflexologie a été introduite en Occident par un oto-rhino-laryngologiste américain, le Dr William Fitzgerald, vers la première décennie des années 1900.

Depuis lors, la réflexologie a fait de grands progrès et constitue aujourd’hui une formation professionnelle à part entière.

Comment sont structurés les cours de réflexologie

Les cours de réflexologie en France sont généralement structurés en trois modules, d’une durée d’un an chacun.

Les écoles qui organisent des cours de réflexologie plantaire délivrent un diplôme qui vaut comme attestation de présence.

Les sujets abordés au cours des trois années de formation comprennent l’histoire du massage, l’évolution du massage zonal en Occident, ainsi que des notes et des documents sur la médecine traditionnelle chinoise et les éléments de physiologie et de diagnostic énergétique.

Lire aussi :  Devenir un donneur de Diksha : les donneurs de grâce

La boîte à outils du réflexologue en herbe

Le roi de la « boîte à outils » de l’aspirant réflexologue est évidemment la carte de réflexologie plantaire, grâce à laquelle l’étudiant se familiarise avec les anciens points Shu, avant de passer aux techniques de manipulation des zones réflexes des systèmes endocrinien, locomoteur, digestif, urinaire, cardiovasculaire, lymphatique et respiratoire ;

Les anciens points Shu (Wu Shu) sont au nombre de 5 pour chacun des 12 méridiens principaux et correspondent à 5 des points d’aiguille de chaque méridien ;

Ils sont situés dans la partie terminale des 12 méridiens entre les extrémités des mains ou des pieds et les articulations du coude ou du genou, c’est-à-dire dans la partie la plus superficielle du trajet des méridiens, là où l’énergie change de polarité (d’une direction Yin à une direction Yang ou vice versa) ;

Chaque point Shu correspond à un élément et c’est pour cette raison qu’ils sont connus en Occident sous le nom de « points des éléments » ou « points de commande » ;

Pourquoi devenir réflexologue

Ceux qui ont suivi des cours de réflexologie savent traiter aussi bien les anciens points Shu que les points Shu plus modernes du dos et, grâce à l’analyse des pressions, ils sont en mesure de percevoir l’état des organes internes : les points révèlent donc les symptômes, et plus le réflexologue étudie et pratique, plus il acquiert une certaine sensibilité, qui fait toute la différence dans sa profession ;

Lire aussi :  Acupuncture : comment la séance se déroule-t-elle ?

Un professionnel de la réflexologie, également appelée massage zonal, est un expert d’une technique aujourd’hui très différente de celle qui était pratiquée à ses débuts.

Les recherches menées par des neurologues et des scientifiques de disciplines connexes soutiennent toute personne souhaitant embrasser une telle carrière : il a été démontré comment les voies dans les fibres nerveuses et dans le cerveau sont stimulées par des thérapies basées sur le contact physique, une composante fondamentale du massage réflexologique ;

Nous rappelons à tous ceux qui souhaitent se lancer dans cette carrière qu’à l’heure actuelle, la figure professionnelle du réflexologue n’est réglementée par aucune loi, il ne s’agit donc pas d’une figure professionnelle dont l’activité peut être exercée dans le domaine de la santé sous la supervision du Service national de santé, à moins de disposer des conditions professionnelles requises par la loi (diplôme en médecine, diplôme en physiothérapie, diplôme en masso-physiokinesiapia, et de toute façon toujours sous supervision médicale et dans des structures conformes à la loi sur les thérapies physiques) ;

Lentement, avec le temps, peut-être même en France, une reconnaissance du point de vue de la santé arrivera. Nous verrons bien ;