La chute des cheveux touche aussi bien les hommes que les femmes et peut avoir des causes hormonales : découvrez comment aider le corps à se rééquilibrer pour la réduire.

Les experts ont de plus en plus recours à des thérapies basées sur le rééquilibrage du statut hormonal pour prévenir la chute des cheveux.

Beaucoup ont remarqué que la meilleure façon d’améliorer l’état des cheveux est d’améliorer son statut hormonal.

La cause hormonale de la chute des cheveux, surtout chez les femmes, est considérée comme égale à d’autres causes importantes telles que le diabète, l’hyperthyroïdie, les problèmes du système immunitaire, qui sont toutes liées.

Les fluctuations hormonales sont en fait des processus naturels, que nous considérons comme des fluctuations parce que nous ne nous rendons pas compte que nous changeons continuellement, que nous évoluons, que nous passons de l’état d’enfant à celui d’adolescent, puis aux différentes étapes de la maturité et enfin à la vieillesse.

Tous ces processus de changement s’accompagnent de modifications hormonales qu’il faut connaître et faciliter : lorsque le corps a besoin de changer, il nous le dit souvent à sa manière, et la perte de cheveux est l’une de ces manières.

Vitamines

L’un des aspects les plus importants est de fournir à notre corps des quantités suffisantes de vitamines et de l’aider à les absorber de la meilleure façon possible.

Lire aussi :  Labyrinthite de stress : symptômes et remèdes

Une gamme complète et équilibrée de vitamines aide notre corps à produire la bonne quantité d’hormones. En pratique, il s’agit surtout d’optimiser le taux de vitamine D en s’exposant à ce que l’on appelle des bains de soleil, en mangeant des fruits de mer et d’autres aliments riches en cette vitamine.

La vitamine B12 est également importante pour l’état des cheveux, et en plus d’en prendre, il est très important de connaître les habitudes qui permettent de la préserver et de ne pas la gaspiller ; par exemple, tout le monde ne sait pas que passer des céréales raffinées aux céréales complètes permet de préserver les réserves de vitamine B12.

Pour en revenir à la vitamine D, il est bon de savoir qu’une carence en cette vitamine est souvent liée à des problèmes de thyroïde, et que favoriser son absorption permet de contrer les effets de l’hyperthyroïdie.

On peut en dire autant de la vitamine B12 : la supplémentation en ces deux vitamines contribue à améliorer la fonction endocrinienne et se traduit par une réduction de la chute des cheveux.

Aliments anti-œstrogènes

Il est important de connaître et de s’approvisionner en aliments considérés comme anti-œstrogènes, c’est-à-dire qui contrecarrent l’action des hormones féminines :

Brocoli

Lire aussi :  Des fruits spéciaux pour les personnes actives

graines de lin

Baies sauvages

gingembre

Ce sont, tout compte fait, les meilleurs alliés pour lutter contre la chute des cheveux chez les femmes.

Diabète

Dans le cas du diabète, l’un des symptômes des problèmes d’artères périphériques est la perte de cheveux (accompagnée d’une sensation de froid dans les parties périphériques du corps).

Dans ce cas, le meilleur remède est l’activité physique, en commençant simplement par un peu de vélo ou de vélo d’appartement, suivi d’une séance d’étirement longue et bien faite, très importante pour améliorer l’état des muscles, des ligaments et du système circulatoire.

Parmi les autres effets positifs de cette activité figurent une meilleure régulation du métabolisme hépatique du glucose et une meilleure modulation de la production et du transport du glucose dans l’organisme. Tout cela contribue à prévenir les déséquilibres hormonaux liés au diabète.

Déséquilibres féminins

Les femmes connaissent une perte de cheveux importante après certains changements hormonaux, notamment après un accouchement ou au début de la ménopause. Le corps peut être aidé dans ces moments-là en réduisant d’abord sa consommation de nicotine, de caféine et d’alcool, qui exercent tous un stress sur le pic d’œstrogènes.

En revanche, ce qui facilite ces phases de changement hormonal est sans aucun doute l’enrichissement de son alimentation en polyphénols et en aliments riches en fibres alimentaires saines : les fruits et les céréales complètes deviennent à nouveau des auxiliaires précieux de la cause hormonale.

Lire aussi :  Vésicule biliaire enflammée : causes, symptômes, remèdes

Déséquilibres masculins

Les hommes ont aussi leurs propres problèmes hormonaux. La testostérone stimule la production de poils et de cheveux, en particulier la pilosité faciale, mais une production excessive de testostérone entraîne la chute des cheveux, leur affaiblissement et leur raréfaction.

Une fois encore, nous allons découvrir comment l’activité physique est l’un des meilleurs remèdes pour équilibrer les déséquilibres hormonaux en réduisant le taux de testostérone.

Problèmes du système immunitaire

Le stress oxydatif est présent chez les personnes dont le système immunitaire est faible et ce type de stress peut se traduire par une chute de cheveux et une calvitie par plaques.

Dans ce cas, le stress oxydatif hormonal est facilement combattu par des aliments riches en antioxydants : curcuma, ail, épinards, brocoli, oignons, légumineuses et fruits. Une autre forme de stress qui affecte le système immunitaire est le stress émotionnel, par exemple après un traumatisme ou en post-partum.

La méditation et les aliments adaptogènes aident dans ces cas.