Le rooibos n’est pas un thé, bien qu’il soit souvent appelé thé rouge. Elle ne contient pas de caféine, pas de théine et très peu de tanin, ce qui en fait l’infusion idéale pendant la grossesse. Examinons de plus près ses propriétés et ses avantages.

Le rooibos, communément appelé « thé rouge », n’a rien à voir avec le thé. En fait, il ne provient pas du Camellia Sinensis, mais d’un arbuste africain appelé Aspalathus Linearis.

Il s’agit en fait d’une infusion et, contrairement au thé, elle ne contient pas de caféine, ne présente pas les contre-indications liées à la prise de substances nervines et peut donc être consommée aussi bien par les enfants que par les personnes âgées ; elle ne provoque pas d’excitabilité, n’affecte ni la qualité ni la quantité du sommeil et n’interfère pas avec l’absorption de certains éléments comme le fer.

Ce dernier aspect fait du Rooibos une boisson appropriée à prendre pendant la période délicate de la grossesse.

Découvrez-en plus sur ses propriétés et ses avantages.

Les propriétés du rooibos pendant la grossesse

Les feuilles séchées de Rooibos sont riches en flavonoïdes tels que la quercétine, l’aspalatine, la rutine, les polyphénols, la vitamine C, les sels minéraux tels que le fer, le phosphore, le magnésium, le calcium et le zinc. Le rooibos a un important effet antioxydant, qui contrecarre le vieillissement cellulaire causé par les radicaux libres.

Lire aussi :  Force vitale, émotions et vitalité

C’est un antiviral efficace, il protège le système immunitaire, renforce l’organisme, surtout s’il est en croissance dans le cas des enfants, et s’il est carencé en éléments comme pendant la grossesse : il apporte du calcium pour les os et les dents, du zinc et du magnésium pour les cheveux, les ongles et le système nerveux, et sa faible teneur en tanins n’interfère pas avec l’absorption du fer et n’épuise pas les quotas si importants pour la mère et le fœtus.

Les bienfaits du rooibos pendant la grossesse

Le rooibos est une infusion très utile pendant la grossesse. Son composant flavonoïde, notamment la rutine, renforce les vaisseaux sanguins et contrecarre la fragilité capillaire des membres inférieurs, typique de cette période délicate. Il exerce également une action antispasmodique utile grâce à son composant zinc et vitamine C, en calmant les éventuelles crises de nausées, vomissements et diarrhées.

La vitamine C en synergie avec le magnésium favorise l’effet anxiolytique du Rooibos car elle régule le système nerveux central par une action relaxante, et module les éventuelles sautes d’humeur induites par les changements hormonaux. Il permet également de lutter contre la fatigue pendant la grossesse, grâce à sa composante électrolytique, et de réguler le cycle veille-sommeil.

Lire aussi :  Activer le système nerveux autonome et se rééquilibrer.

Boire du Rooibos à certains moments de la journée aide également à contrôler la faim nerveuse, et pas seulement cela….grâce à la présence de polyphénols tels que la lutéoline et l’aspalatine, ce thé rouge agit sur l’absorption et le stockage des graisses, en les mobilisant du foie et du tissu adipeux et en les rendant disponibles pour une élimination facile.

Avertissements

Il n’y a pas de contre-indications signalées à la prise de Rooibos pendant la grossesse, chez les personnes âgées ou chez les enfants.

Il est toutefois recommandé de ne pas associer le Rooibos au jus de pamplemousse et au lait, car il pourrait devenir une boisson stimulante du système nerveux central avec des effets excitants et perdre ses propriétés antioxydantes.