La manipulation correcte des marmas, selon les techniques de massage ayurvédique, peut contribuer à atteindre une santé parfaite.

Que sont les marmas

Tous les massages ayurvédiques ne sont pas identiques. Le massage ayurvédique des marmas est basé sur une connaissance approfondie des marmas, commencez donc par vous familiariser avec ce concept.

Le terme marma vient du sanskrit et désigne les nombreux (plus de 100) points de pression du corps physique, généralement liés aux points de connexion des muscles, veines, glandes, os, tendons et ligaments.

Le prana ou énergie vitale circule à travers eux, c’est pourquoi ils sont appelés et considérés comme des points vitaux. Le massage ayurvédique des marmas se concentre sur les marmas afin d’optimiser la circulation du prana, qui est parfois épuisé et affaibli (marma vide), tandis que dans d’autres cas, il ne circule pas et s’accumule (marma trop plein).

Les différentes techniques de massage traitent donc les différentes conditions des marmas, permettant au prana de circuler là où il est bloqué ou favorisant sa circulation dans les marmas où il a cessé de circuler vigoureusement.

Lire aussi :  Le massage holistique bioénergétique, qu'est-ce que c'est ?

La main et les doigts dans le massage marma ayurvédique

Le massage ayurvédique marma concentre tout dans les mains du masseur, qui est l’instrument principal pour rééquilibrer le cosmos caché dans le corps du patient.

Il s’agit en fait d’un massage thérapeutique, et non d’un massage relaxant.

Chaque doigt représente un élément de la tradition ayurvédique indienne, chacun ayant une vitesse vibratoire différente.

Aux deux extrémités de la main, nous avons les deux grands espaces du cosmos entre lesquels tout se déplace : la terre pour le pouce et l’éther pour l’auriculaire.

Au milieu, les trois autres doigts représentent les éléments qui constituent tout et qui sont liés aux trois gunas et aux trois doshas : l’air pour symboliser sattva et vata, le feu pour représenter rajas et pitta, et l’eau comme élément de base de tamas et kapha.

Par l’action coordonnée des doigts appropriés sur le marma approprié, il est possible d’accélérer ou de ralentir le flux de prana selon les besoins.

Un massage physique, énergétique, mental et émotionnel

Le massage marma ayurvédique ne se concentre jamais sur une partie du corps, comme peuvent le faire la physiothérapie ou la chiropraxie.

Le massage marma ayurvédique est proposé à l’ensemble du corps physique, mais aussi aux corps subtils, nerveux, émotionnels et mentaux.

Lire aussi :  Internet, massages et médecine complémentaire

Le masseur crée un espace vide et silencieux, où tout tend à s’harmoniser spontanément, sans besoin d’explications et sans pontifier sur la manière dont on devrait changer sa vie ou son comportement.

Travailler sur le corps physique a des répercussions sur les autres corps et débloquer un marma implique également de débloquer tout le matériel émotionnel et mental qui y est lié ;

En fait, chaque partie du corps a une signification précise et profonde : et les différents problèmes dans des parties spécifiques du corps nous en disent long sur la nature mentale et émotionnelle du problème.

Les jambes font souvent référence au passé et à la famille d’origine, et alors que la jambe droite représente le côté masculin, la jambe gauche symbolise le côté féminin, inversant ce qui est normalement vrai pour les hémisphères cérébraux ;

Au fur et à mesure de notre ascension, nous rencontrons d’autres parties qui simulent notre personnalité, notre relation avec la nourriture, le sexe ou l’argent par exemple : en débloquant ces marmas, les vieilles émotions refoulées et les processus mentaux subconscients remontent à la surface pour être traités.

Si le patient agit de manière positive, le problème physique disparaît. Mais il est important que le patient le fasse, par lui-même, sans que le masseur joue le rôle de gourou et s’aventure dans des explications.

Lire aussi :  Auto-massage des pieds, comment le faire

Aspects techniques du massage marma

Le massage ayurvédique marma se pratique sur le corps nu ou avec une couverture minimale comme un slip ou un tissu couvrant la zone pubienne, car dans ce massage on utilise des huiles ayurvédiques spéciales, qui sont aussi spécifiques et différentes selon le cas des patients à masser.

Les jambes, les bras, la poitrine, le dos et la tête du patient sont massés sans positions ou tractions complexes typiques de la tradition thaïlandaise. Les seules positions possibles sont le décubitus dorsal, le décubitus ventral, la position assise et la position debout.