Le cartilage du genou est articulé en plusieurs parties et comprend les ménisques. L’inflammation peut être soulagée par des remèdes naturels simples qui décongestionnent la zone affectée.

Le genou est une articulation extrêmement importante dont la souplesse nous permet de marcher, courir, nous asseoir, nous accroupir et nous agenouiller.

Elle met la partie supérieure de notre corps en contact avec la partie qui touche le sol et nous soutient, symboliquement c’est l’articulation de la prière consciente, de la demande, il suffit de penser au rituel religieux, ou à l’acte traditionnel avec lequel on fait une demande en mariage, mais aussi de l’abandon, en s’abandonnant on lève les bras et souvent on s’agenouille. En bref, notre orgueil et notre rigidité émotionnelle règnent dans les genoux, ce qui peut être une interprétation psychosomatique des troubles qui affectent cette partie.

L’inflammation du cartilage, qu’est-ce que c’est ?

Les processus inflammatoires du cartilage du genou peuvent être très douloureux et peuvent être causés soit par un traumatisme, soit par l’usure ; la dégénérescence du cartilage se produit avec l’âge ou si vous avez enduré des années de sport intense, comme le marathon, le ski, le football, par exemple. L’inflammation du ménisque peut également s’accompagner d’un gonflement dû à une surproduction de liquide, d’une sensation de chaleur interne et de douleurs.

Lire aussi :  Huiles essentielles contre la mauvaise haleine

Remèdes naturels contre l’inflammation du cartilage du genou

Le premier traitement à administrer à un genou enflammé est la glace, pour éteindre le feu interne, anesthésier et dégonfler la partie : il faut le faire plusieurs fois par jour pendant une quinzaine de minutes.

 Argile : l’utilisation de compresses d’argile verte plusieurs fois par jour aide à réduire l’inflammation du genou et à absorber l’excès de liquide. L’argile est préparée avec de l’eau chaude, une cuillère à café d’huile d’olive pour la rendre élastique. Mélangez le tout avec une cuillère en bois ou en plastique, jamais en métal. Laissez agir le mélange pendant environ 10 minutes et, lorsque la compresse chauffe, change de couleur et se dessèche, rincez le genou à l’eau tiède.

Arnica : après le masque d’argile, une dose généreuse de gel ou de pommade à l’arnica forte est le traitement recommandé. L’arnica est un anti-inflammatoire naturel qui peut être utilisé par voie topique, tandis que pour l’usage interne, nous devons nous tourner vers l’homéopathie qui a produit une formulation diluée en granules non toxiques.

Griffe du diable : il existe des pommades à base de griffe du diable, d’arnica, de poivre de Cayenne, mais dans ce cas, elles ont un effet révulsif, décongestionnant et réchauffant qui peut ne pas convenir à l’affection, selon le type d’inflammation et le cartilage du genou concerné. Cependant, la griffe du diable peut être prise par voie interne en extraits secs ou hydroalcooliques : elle a un effet anti-inflammatoire et antidouleur. On trouve souvent la griffe du diable dans les phytocomplexes avec le Boswellia et la Glucosamine, qui renforcent son effet et en font un remède efficace pour de nombreux troubles articulaires.

Lire aussi :  Dermatite et stress, quel est le lien ?

Cartilage et ménisques

Le cartilage du genou est à la fois fibreux, résistant aux contraintes mécaniques, et hyalin, lisse et souple. Il est structuré en 3 parties : le ménisque médial, le ménisque latéral et le cartilage articulaire, qui remplissent des fonctions différentes.

Le cartilage des ménisques protège le genou contre une extension et une flexion excessives, amortit le poids du corps, soutient les ligaments et stabilise l’articulation, favorise la lubrification du genou par le liquide synovial.

Le cartilage articulaire régit la mobilité de l’articulation et protège les différentes parties concernées, fémur, tibia et rotule, des collisions entre elles.