Avec l’aide de l’acupuncture, les symptômes des maux de tête sous leurs différentes formes peuvent être contrôlés efficacement sans les effets secondaires des médicaments conventionnels.

L’approche des céphalées ou des douleurs céphalalgiques est pour le moins problématique, tant par sa prévalence que par la multiplicité de ses aspects. Rien qu’en France, cette pathologie touche entre 6 et 7 millions de personnes, principalement des femmes, qui en souffrent quatre fois plus que les hommes, et en raison des conséquences invalidantes que cette pathologie entraîne le plus souvent, avec une nette détérioration de la qualité de vie des patients qui en souffrent. La classification internationale des céphalées essentielles (The International Classification Headache – 2nd Ed. 2004) montre que les causes de ce trouble sont multiples et peuvent être résumées comme suit :

 

  • Formes primaires: Migrantes (avec ou sans aura) ; Musculo-tensives (TTH) ; Grappes de maux de tête et autres céphalées du trijumeau.
  • Formes secondaires : céphalées traumatiques ; céphalées dues à des vasculopathies cervicales ou crâniennes ; céphalées dues à des troubles intracrâniens non vasculaires ; céphalées infectieuses ; céphalées dues à des troubles morphofonctionnels de la tête ou de la face (nez-œil-sinusanasal) ; céphalées dues à des troubles psychiatriques.
  • Autres types de maux de tête : maux de tête dus à une névralgie crânienne centrale et primaire, à des douleurs faciales et à des maux de tête d’autres origines.  

 

Les principales formes de maux de tête et leurs caractéristiques

Le terme migraine est couramment utilisé pour décrire un mal de tête ou « céphalée », mais en réalité, ce terme désigne en médecine un type particulier de mal de tête dans lequel « une douleur intense affecte un côté de la tête » et s’accompagne souvent d’autres symptômes tels que nausées, vomissements, photophobie (aversion à la lumière), phonophobie (aversion au son), vertiges avec nausées et confusion mentale, selon l’intensité de la douleur. La migraine avec aura visuelle ou sensorielle, c’est-à-dire le cortège symptomatique qui précède souvent la douleur migraineuse typique, au point que le patient habituel reconnaît les symptômes, est présente chez 10 % des patients souffrant de céphalées essentielles.

La douleur affecte généralement un côté de la tête en premier, est lancinante et s’accompagne de symptômes tels qu’un manque de faim, des nausées et une aversion pour la lumière, les sons et le bruit, et oblige le patient à rester couché dans le noir pendant 1 à 2 heures. La migraine sans aura est le type de migraine le plus courant, qui touche environ 60 à 70 % des migraineux, avec des symptômes d’accompagnement plus nuancés et définissables : troubles de l’humeur, troubles gastro-intestinaux, rétention d’eau ou augmentation de la diurèse, etc. Dans ces cas, la crise douloureuse peut durer plus longtemps, jusqu’à plusieurs jours, et s’accompagne généralement de pâleur, d’irritabilité et de gonflements à différents niveaux.

La migraine vertébrobasilaire se caractérise par des altérations hormonales ou endocriniennes de la circulation sanguine, surtout chez les jeunes femmes, souvent en relation avec le cycle menstruel, avec une douleur pulsatile dans la région occipitale accompagnée de vomissements, d’une vision trouble et dans certains cas d’une perte de conscience. Rares sont les cas de migraine impliquant le troisième nerf crânien oculaire avec strabisme divergent et la forme paralytique avec des symptômes moteurs et sensoriels évidents ;

La céphalée en grappe est une forme de mal de tête qui touche principalement les hommes (rapport 8/1), avec une douleur violente toujours du même côté de la tête, qui dure en moyenne 30 minutes. Les symptômes associés sont une rougeur avec larmoiement des yeux et une obstruction nasale du côté de la douleur. Ce type de céphalée se manifeste par des « clusters », c’est-à-dire des crises rapprochées dans le temps, avec plusieurs crises par jour, à heures fixes, durant des jours ou des mois, entrecoupées d’années de complet bien-être ;

Lire aussi :  Pierres et cristaux : énergie positive

 

Céphalée de tension ou de type tension. Ce terme est utilisé pour définir une céphalée particulière dans laquelle la douleur non intense est de type pénible, comme un poids ou une bande serrée autour de la tête, sans les signes concomitants typiques de la migraine. Ce type de céphalée touche environ 30 à 50 % des patients souffrant de maux de tête, avec une prédominance de femmes (75 % des cas) et un âge moyen de 30 ans. La pathogénie est controversée, mais elle semble impliquer des modifications musculaires et vasculaires, la douleur provenant de la contracture des muscles du cuir chevelu ;

En médecine traditionnelle chinoise, le mal de tête est appelé toutong (douleur dans la tête) ou toufeng (vent dans la tête). Il est important de noter que la tête ou Palais Yang est le lieu de rencontre de tous les principaux méridiens Yang : Thai Yang – Shao Yang – Ying Ming de la main et du pied, avec les méridiens tendons-muscles, distincts et luo longitudinaux ; ainsi que les principaux méridiens Yin du Foie et du Cœur. De ces liens étroits, il ressort clairement comment tous les déséquilibres énergétiques des organes ou des viscères peuvent provoquer des douleurs céphalalgiques et donc comment les pathologies à différents niveaux de l’organisme peuvent être ramenées aux douleurs céphalalgiques.

La classification des maux de tête en MTC peut être illustrée de la manière suivante:

Maux de tête d’origine externe :

-Causes cosmiques : tous les facteurs climatiques tels que le froid, l’humidité, la chaleur avec leurs caractéristiques particulières peuvent être impliqués dans ces maux de tête, mais c’est surtout le vent qui pénètre le bloc facial (points de vent, méridien Yang Ming du visage) et crée le mal de tête migrateur typique avec l’accompagnement symptomatique de rhinorrhée, larmoiement et rougeur des yeux.

-Traumatisme : peut provoquer une stase du sang (xue) et de la circulation du Qi ou énergie vitale.

De manière plus détaillée, nous pouvons dire que dans les maux de tête de type Vent/Froid, la classique « bourrasque d’air » se produit en raison d’un blocage de la circulation du Qi et du Xue à l’arrière de la tête avec un rayonnement vers l’avant ; dans le cas des maux de tête causés par le Vent/la Chaleur, le mal de tête est lié à la digestion des aliments dans l’estomac avec un déficit conséquent de Qi de la Rate et la douleur graveleuse, en « cercle » ; tandis que dans le cas des maux de tête causés par le Vent/la Chaleur, le Tan/Feu est produit, bloquant la circulation de l’énergie dans le méridien. Enfin, dans le cas de traumatismes de diverses natures, c’est presque toujours la stase du xue (sang) qui est à l’origine de la douleur généralisée des maux de tête.

Maux de tête d’origine interne

–    sont souvent causées par l’une des 7 Passions (Qi quing), qui sont les émotions « fortes » liées à des épisodes importants et significatifs de la vie ; elles entraînent une stagnation du Qi du Foie, qui se transforme facilement en Feu, ce qui non seulement perturbe la tête (mal de tête), mais empêche également le fonctionnement régulier des différents organes.

-Une déficience du rein YIN peut se répercuter sur le foie avec un excès de Yang du foie remontant vers le haut, provoquant des maux de tête.

Lire aussi :  Acupuncture auriculaire

–   Une alimentation incongrue avec un excès de graisse peut provoquer un excès de Tan, compris comme  catarrhe au sens large, ou un excès d’un des goûts peut obstruer la circulation du QI et entraîner des maux de tête.

–    Une déficience sanguine (xue) due à une maladie grave ou à une hémorragie peut être à l’origine de maux de tête en raison d’un mauvais apport sanguin, donc d’une mauvaise nutrition de la tête.  

 

Toutes ces causes internes peuvent donc agir et s’interconnecter de diverses manières, car dans la médecine traditionnelle chinoise (MTC), il existe une étroite corrélation entre les différents organes (zang) et leur loge d’appartenance qui sont au nombre de cinq selon la loi des 5 mouvements (figure 2), qui en décrit les principales caractéristiques, où :

la loge du feu est représentée par le zang du cœur qui est : circulation, vaisseaux, rouge, chaleur, amertume, joie, saison d’été, Sud

la loge Terre est représentée par la Rate c’est-à-dire : transformation, jaune, humidité, doux, goût, réflexion, 5ème saison (fin d’état)

la loge métallique est représentée par le poumon : respiration, peau, blanc, sécheresse, odeur, épicé, tristesse, saison Automne, Ouest

La Loge de l’Eau est représentée par les Reins : filtration/reproduction, audition, cheveux, os, froid, noir, salé, peur, saison Hiver, Nord

La loge du bois est représentée par le foie : alimentation en sang, muscles, vue, vert, acide, colère, saison printemps, est.

Si, comme indiqué plus haut, tout déséquilibre interne peut donner lieu à des maux de tête en médecine traditionnelle chinoise, quatre conditions sont le plus souvent impliquées dans leur étiopathogénie :

1.     Yang du foie ascendant

2.     insuffisance du Yin du foie et des reins.

3.     Déficience de la rate

4.     Déficit de Xue

Examinons plus en détail les principales images :

1.    Maux de tête liés à la libération du Yang du foie (montée du Yang) : présentent des signes typiques du vent et du feu du foie : maux de tête, insomnie, vertiges, acouphènes, yeux et visage rougis, irritabilité.

Maux de tête dus à une carence en Yin du rein et du foie : dans cette situation, il y a un manque de Yin et de Xue du foie et du rein pour l’alimentation de la moelle et de la « mer de la moelle », c’est-à-dire du cerveau, d’où la sensation de « tête vide » et de « confusion mentale » accompagnée de douleurs lombaires et parfois d’une asthénie généralisée.

Maux de tête dus à une déficience du Yin des reins et du Foie : en raison d’une altération ou d’un manque de transformation des aliments à cause d’une déficience du Qi de la Rate avec une stagnation du Tan/Umidity obstruant les méridiens, la douleur est souvent accompagnée de nausées et de vomissements, d’une oppression thoracique, d’un gonflement abdominal, d’une lourdeur, d’un œdème, d’une anorexie et d’une asthénie.

Maux de tête dus à une carence en Xue : dans ce cas, la carence en sang peut aller jusqu’à ne pas nourrir le cœur, il se produit un feu qui se libère vers le haut et provoque le mal de tête, les symptômes qui l’accompagnent étant les palpitations, la pâleur, l’anémie, les vertiges, l’insomnie et aussi des signes d’implication du Shen (psychisme) avec des troubles de la mémoire.

Si nous essayons ensuite d’exemplifier les maux de tête d’un point de vue symptomatique, nous aurons d’importantes caractéristiques différentielles car les formes causées par des causes externes présentent une douleur intense à apparition soudaine, avec des crises paroxystiques et des aggravations climatiques caractérisées par le vent, la chaleur, le froid et l’humidité, tandis que les formes causées par des causes internes présentent une douleur chronique à apparition lente, dans laquelle les causes déclenchantes sont presque toujours à rechercher dans le stress psychophysique ou l’alimentation.

Lire aussi :  Le lait de noisette, propriétés et bienfaits

 

Il existe de nombreux schémas thérapeutiques d’acupuncture pour traiter les maux de tête, en fonction de la situation particulière de chaque patient, mais certains schémas généraux peuvent être adaptés en fonction des besoins.

Schémas de traitement possibles en acupuncture:

Tous les types de maux de tête d’origine externe et interne :  GV20 – GB20 – LI4 – LU7 – TaiYang extra (FM2) –      

Auxquels on peut ajouter des acupoints supplémentaires selon l’emplacement :          

Pour les maux de tête frontaux: YinTang extra (FM1) – GV23 – GB14         

Pour les céphalées temporaires: TE5 – GB8          

Pour les céphalées pariétales : SI3 – BL67          

Pour les maux de tête occipitaux : BL10 – BL60

En outre, en fonction des causes externes ou internes des maux de tête, il est possible de définir des protocoles thérapeutiques d’acupuncture qui tiennent compte des caractéristiques spécifiques de chacune de ces formes ;

Dans les maux de tête dus à des causes externes Vent/Froid où c’est le froid qui agit en contractant et en bloquant la circulation du Qi et du Xue, les acupoints suivants sont recommandés BL2 – BL10 – BL60 –      Dans les maux de tête dus à des causes externes Vent/Humidité où l’humidité accumulée crée un obstacle à la circulation de l’énergie dans les méridiens, les acupoints les plus utilisés sont : ST36 – SP6

-Dans le cas de maux de tête causés par des causes externes dues au vent/chaleur, où la combinaison chaleur/feu est en action, les acupoints sont recommandés : GV14 – LI11

Les maux de tête dus à des causes internes peuvent être soulagés par différentes thérapies d’acupuncture en fonction des types de maux de tête identifiés ci-dessus ;

1.     les acupoints suivants peuvent être recommandés pour les maux de tête liés à la libération du Foie Yang : BL18 – LV2 – LV3 – KI3 – Yin Tang extra (FM1), auquel vous pouvez ajouter : GB43 ;

2.     pour les maux de tête dus à une déficience en Yin des Reins et du Foie, les acupoints sont principalement utilisés : BL18 – BL23 – KI3 – LV3.

3.    pour les maux de tête dus à une déficience de la Rate, la thérapie proposée porte sur les principaux points de l’Estomac et de la Rate : BL20 – BL21 – ST36 – ST40 – SP3.

4.    pour les maux de tête de déficit Xue, où le Cœur et le Shen sont principalement affectés, les points recommandés sont principalement : BL17 – BL20 – BL23 – SP6 – SP10.

Légende : GV = Du Mai ou méridien extraordinaire du vaisseau gouverneur ; GB = méridien principal de la vésicule biliaire ; LI  = méridien principal du gros intestin ; LU = méridien principal du poumon ; TE = méridien principal du triple réchauffeur ; SI = méridien principal de l’intestin grêle ; ST = méridien principal de l’estomac ; BL = méridien principal de la vessie ; LV = méridien principal du foie ; KI = méridien principal des reins ; FM = points hors méridien.