Les graines de cumin contiennent des substances précieuses aux multiples bienfaits pour la santé et la beauté.

La thymoquinone est une molécule que l’on trouve dans les graines du cumin noir, également connu sous le nom de « Nigella Sativa ».

C’est une substance aux propriétés bénéfiques et efficace tant pour notre beauté que pour notre santé.

Regardons de plus près ce qu’est la thymoquinone.

Qu’est-ce que la thymoquinone : la chimie

La médecine ayurvédique et Hippocrate utilisaient déjà la Nigella Sativa (nom latin du cumin noir) pour les troubles digestifs et surtout pour détoxifier les intestins.

En Inde et en Chine, l’huile de cumin est encore utilisée comme « antibiotique naturel ».

Au-delà des traditions, les scientifiques définissent aujourd’hui les caractéristiques pharmacologiques et toxicologiques de l’huile de nigelle. La Nigella sativa est une plante très riche en principes nutritionnels, contenant huit des neuf acides aminés essentiels et plus d’une centaine d’éléments précieux dont l’arginine, l’acide ascorbique, le calcium, le carotène, le fer, le magnésium, le potassium, le sélénium, les vitamines A-B1-B2-C et le zinc.

Il est également riche en précieux acides gras essentiels insaturés. Cléopâtre en a également fait un usage intensif, à tel point qu’aujourd’hui encore, dans certains endroits, l’huile de Nigella sativa est appelée « huile de Cléopâtre ».

Lire aussi :  Préparation de tisanes

Il a été découvert que le principe actif du précieux cumin noir est la thymoquinone.

Chimiquement, la thymoquinone est un composé organique que l’on trouve à la fois dans la Nigella sativa et dans la plante Monarda fistulosa. Son nom chimique est 2-isopropyl-5-méthylbenzo-1,4-quinone.

Qu’est-ce que la thymoquinone : ses actions

Les propriétés bénéfiques de l’huile de Nigella sativa sont connues depuis des siècles, principalement en raison de la présence de thymoquinone.

La molécule de thymoquinone a été isolée et ses fonctions testées dans des organismes.

Les résultats des premières recherches sur l’hypothèse des fonctions biologiques de la thymoquinone sont présentés ci-dessous :

Régulation du système immunitaire par la modulation de la formation des prostaglandines

Une activité anti-inflammatoire, car la thymoquinone réduirait la synthèse de certaines molécules responsables de la cascade inflammatoire, à savoir les cytokines TNF-alpha et IL-1.

Activité anti-tumorale : des études in vitro montrent la capacité de la thymoquinone à inhiber la prolifération des cellules cancéreuses, entraînant leur mort.

Bénéfices dans la croissance des cheveux : il existe en effet une molécule (PDG2, une prostaglandine) qui, à doses excessives, empêche la croissance des cheveux. Des études cliniques ont montré la capacité de la thymoquinone à inhiber la synthèse de ces molécules, favorisant ainsi la croissance des cheveux même en cas d’alopécie.