La biotine, une panacée contre la chute des cheveux ? Non, malheureusement pas, mais il est utile de le compléter périodiquement pour le métabolisme et le bien-être de la peau, des cheveux et des ongles.

Nous entendons beaucoup parler de la biotine, notamment dans les publicités pour les produits de renforcement des cheveux et des ongles, mais de quoi s’agit-il exactement ?

La biotine est la vitamine B7 ou la vitamine H que l’on trouve dans les suppléments du complexe vitaminique B.

Nous pouvons également obtenir cet élément par le biais de la nourriture : poisson, œufs, fromage, porc, poulet, veau, agneau, carottes, épinards, haricots, champignons.

La biotine est absorbée dans les intestins, transportée vers le foie, puis métabolise les sucres, les graisses et les protéines.

La biotine agit également comme une coenzyme et peut être un complément intéressant pour le diabète de type II car elle améliore la résistance à l’insuline.

Dans le cas d’une chute de cheveux causée par une carence en biotine, il agit comme un complément et renforce les cheveux, alors qu’il semble n’être d’aucun bénéfice dans le cas d’une chute de cheveux non causée par une carence en cette vitamine.

Utilisation de suppléments de biotine

A ce jour, il n’existe pas d’études faisant autorité certifiant l’efficacité de ce complément dans le diabète en général, ni d’indications précises sur le moment et la manière de le prendre. On la trouve sur le marché comme élément du complexe vitaminique B, ou dans certains compléments spécialement formulés pour lutter contre la fragilité et la chute des cheveux.

Lire aussi :  Tisane de prêle pour les ongles

Aucun cas de toxicité ou d’effets secondaires n’a été signalé.

La biotine est également utile dans les cas de déséquilibre de la peau, comme la dermatite séborrhéique, car elle gouverne les glandes et régule la sécrétion de sébum.

Par principe de précaution, il est conseillé de ne pas prendre de Biotine si vous êtes enceinte ou si vous allaitez. La dose quotidienne recommandée est de 30mcg.

A la question « Suppléments de biotine, oui ou non ? », je réponds comme pour tout autre type de supplément : si elle est nécessaire, en cas de carence de cette vitamine qui agit également comme coenzyme métabolique, une supplémentation périodique est la bienvenue sans la prolonger excessivement dans le temps, mais si nous pouvons apporter la dose quotidienne essentielle avec notre alimentation, nous préférons cette voie plus saine, plus modérée et plus économique.

Il ne s’agit pas d’une panacée contre la calvitie, il faut le préciser, et il n’est pas non plus efficace si la perte de cheveux n’est pas due à un manque, mais à des facteurs hormonaux, saisonniers ou génétiques.

La peau, les cheveux et les ongles sont des tests décisifs qui nous indiquent si notre organisme est équilibré et sain. Si ces « capteurs » nous font soupçonner un état de détresse, n’oublions jamais que le premier recours est celui du médecin, qui nous conseillera, après avoir effectué les tests nécessaires, sur la manière d’utiliser certaines aides pour compléter les déficits alimentaires.