Remèdes floraux, désintoxication mentale et évolution spirituelle

Les remèdes floraux soutiennent et encouragent des processus importants tels que la purification spirituelle, la connaissance de soi, le développement harmonieux de la personnalité et l’atteinte de l’équilibre intérieur.

Tout cela implique d’activer, de soutenir et de promouvoir l’énergie de guérison naturelle originelle qui imprègne chaque être vivant et de se mettre dans les meilleures conditions pour atteindre la guérison spirituelle et le bien-être psychophysique. Comment ? Les remèdes floraux n’agissent pas sur le corps, mais au niveau des vibrations énergétiques subtiles, directement sur le système énergétique humain.

Le Dr Bach écrivait en 1934 : « Les fleurs, les arbustes et les arbres non cultivés d’un ordre supérieur ont, par la force de leurs vibrations, la capacité d’accroître et d’ouvrir des canaux de communication avec notre Moi spirituel ; d’inonder notre spiritualité des vertus dont nous avons besoin et de purifier ainsi les déficiences de caractère qui sont à l’origine de notre souffrance. Comme la belle musique et tout ce qui est grand et inspiré, ils peuvent élever notre spiritualité et nous rapprocher de notre âme. Ils nous donnent la paix et nous libèrent de la souffrance. Ils ne nous guérissent pas parce qu’ils agissent directement sur la maladie, mais parce qu’ils inondent notre organisme des vibrations positives de notre Soi supérieur, face auxquelles la maladie fond comme neige au soleil. Il n’y a pas de véritable guérison sans un changement dans le mode de vie, sans la paix de l’âme, sans un sentiment de joie intérieure ».

Lire aussi :  Culture du thé

Chaque homme, en tant que partie d’une conception créative plus large, se compose d’une âme, d’un ego phénoménal ou personnalité, et d’un ego supérieur, qui agit comme médiateur entre l’âme et la personnalité. L’âme, contrairement à la personnalité, connaît la tâche de l’homme et cherche à l’accomplir continuellement à travers la personnalité avec l’aide de l’Ego supérieur.

Si le potentiel de l’âme reste inexprimé ou s’exprime partiellement ou incorrectement, un état de malheur apparaît rapidement et les bases sont jetées pour le développement de la maladie : « La maladie n’est ni une cruauté en soi, ni une punition, mais uniquement et exclusivement un correcteur, un instrument dont notre âme se sert pour nous signaler nos erreurs, pour nous empêcher de commettre des erreurs plus graves, pour nous empêcher de créer de plus grandes ombres et pour nous ramener sur le chemin de la vérité et de la lumière, dont nous n’aurions jamais dû nous écarter ». (Edward Bach).

La dysharmonie (c’est-à-dire la maladie) se produit lorsque la personnalité n’est pas connectée et ne suit pas le chemin indiqué par l’Ego supérieur et donc par l’âme. Ce n’est pas au détriment de l’individu seul, mais comme dans le champ énergétique cosmique global tout est relié à tout, cela compromet le processus d’évolution de l’ensemble de l’humanité.

Lire aussi :  Plantes médicinales pour le foie

Les remèdes floraux sont dérivés de plantes, dont chacune incarne un concept spirituel spécifique ou dont l’énergie vibre à une certaine fréquence précise. Chacun de ces concepts spirituels dans le règne végétal correspond à un concept spirituel spécifique chez l’homme, c’est-à-dire à une fréquence vibratoire spécifique dans le champ énergétique humain.

Il peut arriver que dans un certain concept spirituel ou potentiel énergétique humain, un conflit surgisse entre les aspirations de l’âme et les désirs de la personnalité conditionnée ; cela entraîne une distorsion disharmonique et un ralentissement de la vibration dans le champ énergétique humain, ce qui affecte initialement l’état d’esprit.

 

« Puisque l’essence vibre selon la même fréquence énergétique harmonique que son concept spirituel correspondant aurait eu s’il n’avait pas été déformé et ralenti de façon disharmonieuse, elle entre en contact avec ce concept spirituel humain et avec sa fréquence harmonique rétablit l’harmonie par résonance vibratoire. »

Précisément parce qu’ils agissent comme des catalyseurs et rétablissent un contact harmonieux entre l’âme et la personnalité, tous les élixirs floraux soutiennent notre potentiel d’auto-guérison, nous aidant à apprendre notre leçon à l’école de la vie et à remplir et honorer notre mission authentique.