Après une période, ou même une seule journée, de frénésie alimentaire et de suralimentation, nous avons souvent envie de manger quelque chose de plus sain. Ou souvent, c’est notre corps qui nous demande une alimentation saine et purifiante. Écoutons-la

Cela arrive, peut-être après les vacances, après un jour férié ou après une période de « réjouissance ». Il arrive que vous ayez trop mangé – et peut-être bu – et que vous vous sentiez particulièrement fatigué, ballonné, alourdi, nauséeux. C’est le bon moment pour suivre un régime purifiant, qui est excellent pour débarrasser le corps des « déchets » accumulés, pour se nettoyer et retrouver une meilleure forme. Un régime purifiant peut aussi être fait à titre préventif, quelques jours par mois, ou à la fin de l’hiver, pour que nous puissions nous aussi « fleurir », propres et légers, comme les fleurs des plantes.

Le régime dépuratif : de quoi s’agit-il ?

Le régime dépuratif est un régime qui vise à éliminer les substances « toxiques » présentes dans le sang par un choix judicieux des aliments, c’est-à-dire ceux qui favorisent les processus naturels de désintoxication de l’organisme et réduisent la quantité de toxines. Un régime purifiant sera basé sur des aliments faciles à digérer, pauvres en graisses et en protéines animales : les protéines en général, mais surtout celles d’origine animale, sont éliminées en produisant des résidus azotés très exigeants pour le foie et les reins.

Le foie, qui est l’organe « détox » par excellence, est fatigué par une alimentation excessive (trop de repas, trop de graisses, trop de condiments, trop d’alcool) et son surmenage ralentit l’activité métabolique de tout l’organisme. Si, de plus, la quantité de toxines à métaboliser est excessive, sa capacité d’épuration devient saturée et ces substances risquent de rester en circulation dans l’organisme ;

Lire aussi :  L'énergie des aliments

Une alimentation purifiante favorise le bon fonctionnement du foie en lui fournissant toutes les molécules dont il a besoin pour se détoxifier, et celles-ci se trouvent principalement dans les légumes et les aliments complets. Il existe également des  » super aliments  » pour le foie, c’est-à-dire des légumes qui favorisent la fonction hépatique : l’artichaut et le chardon marie, qui favorisent la sécrétion de bile et améliorent ainsi la santé intestinale.

Une alimentation purifiante facilite également l’élimination des toxines par les voies urinaires : les aliments diurétiques et ceux riches en fibres sont particulièrement utiles ; là encore, ces deux effets sont l’apanage des aliments d’origine végétale. Il est également important de maintenir un apport élevé en liquides, qui peuvent provenir de l’eau ou des jus, centrifugeuses et tisanes.

Le régime dépuratif est donc riche en aliments végétaux, pauvre en aliments animaux, basé sur la restriction calorique, sans jeûne.

Que manger pendant un régime dépuratif

Ananas, artichaut, oignon, concombre, pastèque, fenouil, persil, céleri, chou, brocoli, jus de raisin, baies, riz brun, jus de fruits et jus d’agrumes à faible teneur en sucre, yaourt sans sucre ajouté, pomme, thé vert, prunes, huile d’olive et huile de graines

Ce qu’il ne faut pas manger pendant un régime dépuratif

Sel, aliments fumés, grillés, excessivement salés ou frits, charcuterie, chocolat, sucreries, café, viandes grasses, sauces, aliments emballés ou précuits.

Le régime purificateur : un exemple

Le régime purifiant doit être fait pendant 3 à 5 jours, puis répété pendant 3 jours par mois, ou pendant un jour après les fêtes ou après un repas trop copieux.

Lire aussi :  Les aliments énergétiques, quels sont-ils ?

Il serait bon de faire précéder le régime de purification proprement dit de deux jours de préparation « à faible teneur en toxines », au cours desquels les éléments suivants devraient être éliminés :

-Café, thé, cacao

-Spirits

-Sucres (saccharose et fructose), pour sucrer ou dans les aliments emballés ; édulcorants chimiques

– Le sel (chlorure de sodium), soit dans les aliments emballés ou les recettes, soit en retirant la salière de la table.

-Gluten, présent dans les céréales suivantes : blé, épeautre, épeautre, avoine, sorgho, orge et seigle.

-Lait et produits laitiers

Graisses saturées contenues dans : le beurre, les graisses animales, les margarines, que l’on trouve principalement dans la malbouffe, les fast-foods et les aliments emballés.

–  Les compléments alimentaires et les médicaments inutiles.

Comment structurer un régime purificateur d’un jour

Petit-déjeuner

– 50% de fruits et légumes frais et de saison

– 25% de céréales sans gluten (millet, maïs, riz, sorgho, amarante, sarrasin) et leurs dérivés (crackers, biscuits sans sucre, gâteaux)

– 25% d’oléagineux (amandes, noix, noisettes, etc.)

– Boissons telles que le thé blanc ou vert matcha et le lait végétal (de préférence sans soja).

Snacks

Un mélange de fruits et légumes frais et de fruits secs, également sous forme de barres.

Les repas (déjeuners et dîners) se composent de :

60% de légumes de saison frais, cuits et crus

20% de légumes secs (pois chiches, haricots, lentilles, fèves, lupins, pois, etc.)

20% de céréales, pseudo-céréales ou tubercules (riz, quinoa, amarante, millet, maïs, teff et patates douces)

Assaisonnements autorisés

Moutarde naturelle, houmous, guacamole, huile d’olive extra vierge, avocat, jus de citron, guacamole, houmous et petites graines oléagineuses (sésame, lin, chia, pavot, chanvre, tournesol, etc.).

Le régime purificateur : deux recettes

Risotto au safran et aux pousses, facile facile facile

Ce qu’il faut : 80 g de riz semi-complet, 4 cuillères à café d’huile d’olive extra-vierge, bouillon de légumes QB, un demi-sachet de safran ; 150 g de germes mélangés.

Lire aussi :  Purification et bien-être du corps

Préparation : Faites griller le riz dans une casserole avec 2 cuillères à café d’huile d’olive extra-vierge, puis ajoutez progressivement le bouillon de légumes dans lequel vous aurez dissous un demi-sachet de safran, et faites cuire. Faites sauter les choux de Bruxelles avec 2 cuillères à café d’huile d’olive extra vierge. Placez le riz dans l’assiette et ajoutez les germes croustillants.

Soupe « Slurp » au potiron et au gingembre

Ingrédients: la moitié d’un petit potiron, du poivre noir, du sel, 1 cuillère à café d’huile d’olive extra vierge, 1 cuillère à café de graines de fenouil, la moitié d’un oignon doré, deux tasses de bouillon de légumes, du gingembre selon le goût.

Préparation : Faites cuire le potiron au four ou à la vapeur jusqu’à ce que la chair soit tendre. Faites revenir l’oignon avec un peu de bouillon de légumes, ajoutez le potiron, laissez cuire quelques minutes, ajoutez le reste du bouillon et le sel, portez à ébullition et laissez cuire pendant une dizaine de minutes. Retirez du feu et mélangez le tout. Ajoutez une pincée de racine de gingembre râpée, une cuillère à soupe d’huile, du sel, du poivre et une cuillère à café de graines de fenouil selon votre goût.

Plus La liste complète des épices : propriétés, valeurs nutritionnelles, avantages