Le massage du visage est une pratique ancienne, revisitée tant par la médecine que par l’esthétique, qui apporte du bien-être à l’ensemble du corps.

Un massage facial bien fait peut durer jusqu’à près d’une heure et l’effet régénérant ne sera pas seulement visible sur la peau et les muscles du visage : les effets d’un massage facial sur l’ensemble du système nerveux central sont surprenants.

Les pratiques de massage du visage sont nombreuses, mais même les protocoles esthétiques les plus modernes s’inspirent de manœuvres et de points de drainage et de décharge issus de traditions plus anciennes.

Les avantages du massage facial

Les points travaillés lors d’un massage facial sont particulièrement importants car ils touchent différentes structures : le système lymphatique, le système nerveux central, le système musculaire facial, les couches épidermiques.

A partir de là, nous commençons déjà à comprendre comment un massage facial peut apporter des bénéfices à plusieurs niveaux, non seulement en termes de simple aspect esthétique, mais aussi pour des fonctions beaucoup plus articulées.

Tout d’abord, un massage facial implique également d’autres parties du corps comme la tête, la nuque, le cou et les épaules. Le traitement, quelle que soit la technique appliquée, est agréable et relaxant et les bénéfices de la pratique sont faciles à identifier :

Réduction du stress : le massage du visage et de la tête nous ramène à un « état de grâce » lié à des moments d’enfance, à la relation maternelle, à un état de protection déjà vécu. Si nous y réfléchissons, il est difficile pour quelqu’un de nous caresser la tête ou le visage, sauf dans des situations intimes et privées. Il s’agit de techniques manuelles qui ont un fort pouvoir calmant et relaxant et qui stimulent la sphère de la créativité, du voyage dans les rêves et de la sensibilité sensorielle.

Lire aussi :  Les bienfaits du massage

Stimulation lymphatique : le massage facial est capable de drainer la lymphe vers les ganglions collecteurs, soulageant ainsi les gonflements au-dessus et sous les yeux et la stagnation dans les sinus paranasaux.

Stimule la microcirculation locale du derme et des muscles faciaux, ce qui a pour effet de réoxygéner les tissus, de faciliter l’osmose naturelle et de rendre les fibres musculaires plus élastiques. Cela permet une meilleure absorption des principes actifs des sérums et des crèmes utilisés, améliore le teint naturel et tonifie les tissus.

Éclat de la peau : le massage purifie la peau de sa grisaille et de son aspect terne, lui redonnant vitalité et turgescence.

Ralentir la formation des radicaux libres : le massage en général est un outil de lutte contre le vieillissement cellulaire. Il stimule également les fibroblastes et favorise la production d’élastine et de collagène, pour rendre la peau plus ferme, plus tonique et plus élastique. Le massage facial donne une apparence plus reposée et plus jeune.

Quelques techniques pour masser le visage

Il existe de nombreuses techniques et protocoles sur la façon de se faire un massage facial relaxant, déstressant et rajeunissant, et aussi sur la façon de le reproduire soi-même, pour se faire un auto-massage efficace.

Lire aussi :  Qu'entend-on par tuina pédiatrique

Qu’il s’agisse de techniques ayurvédiques, de techniques japonaises comme le massage Ko Bi Do, qui signifie l’Ancienne Voie de la Beauté, ou du drainage lymphatique plus occidental, le résultat est toujours très appréciable et le processus agréable.

Le kobido : également connu sous le nom de massage des samouraïs, il est né en Chine de traditions millénaires, puis a été adopté au Japon à partir de 1472. Elle consiste en de légères pressions, de l’acupression, des étirements et des pétrissages : elle améliore la circulation sanguine et lymphatique, oxygène les tissus, stimule la production de collagène et s’applique au visage et au cou.

Il s’agit d’un massage qui agit sur les muscles profonds, donc en plus des effets bénéfiques sur la peau et sa fermeté, il libère les parties contractées des tensions musculaires, soulage les éventuelles migraines, et les douleurs de la mâchoire. En raison de ces propriétés, il est particulièrement adapté aux personnes qui grincent des dents la nuit et portent des dérivations pour contrôler la tension musculaire.

Le drainage lymphatique facial : il s’agit d’une pratique qui utilise la pression des doigts sans l’aide de pommades ou de crèmes. Il est né autour des premières décennies de 1900, et le protocole du massage de drainage lymphatique a été développé par le biologiste danois Emil Vodder.

Lire aussi :  Des douleurs constantes dues à la fibromyalgie ? L'acupuncture aide !

Le bout des doigts est l’instrument qui doit véhiculer les mouvements, strictement de l’intérieur du visage vers l’extérieur et des tempes vers la base des oreilles, selon le sens du circuit lymphatique. Cette technique consiste à étirer les lignes lymphatiques par des mouvements circulaires dans le sens du drainage.

Le rythme doit être lent et constant, car le mouvement de la lymphe est moindre que celui du sang. La pression doit être légère, pas profonde, car les vaisseaux lymphatiques sont extrêmement délicats. Commencez par la partie inférieure du visage, sous le menton, et remontez progressivement vers les bandes supérieures jusqu’à terminer par celle située près du front.