Les mois d’été sont le meilleur moment pour cueillir des fleurs afin d’en faire des essences. Un bol en verre, de l’eau de source, du soleil et des corolles : tels sont les ingrédients pour fabriquer des élixirs floraux.

La thérapie florale est une méthode de guérison douce et naturelle créée dans la première moitié du XXe siècle par le médecin anglais Edward Bach.

Il a compris que la meilleure façon de se soigner est d’utiliser les ressources que la nature met à notre disposition et il a consacré sa vie à l’étude et à l’identification de remèdes qui sont un lien subtil entre nous et l’énergie florissante de la plante.

En observant le « caractère » d’une fleur, qui est l’expression la plus élevée de la plante, il est possible, par similitude, de reconnaître les caractéristiques de la personnalité humaine et, grâce à l’énergie de la fleur, de rééquilibrer ses défauts. Il a ainsi eu l’intuition des propriétés thérapeutiques des fleurs sauvages et en a identifié 38, universellement reconnues comme Fleurs de Bach.

Pris par voie orale sous forme de gouttes, ces remèdes agissent positivement en rééquilibrant les états d’esprit qui nous rendent malades.

Ces remèdes floraux, chargés de vibrations curatives, stimulent la force vitale et la capacité de chaque organisme à pourvoir à sa propre guérison par un processus de transformation intérieure.

La thérapie par les fleurs est une méthode de guérison simple, naturelle et sans effets secondaires car, comme l’a dit Bach, tout est simple dans la nature. Toute personne ayant les connaissances appropriées en matière de plantes et de fleurs peut donc les préparer et les utiliser elle-même.

Lire aussi :  Remèdes naturels pour les rhagades

L’été est le moment idéal pour préparer des élixirs floraux. En fait, les mois d’été sont le meilleur moment pour cueillir des fleurs, que l’on peut également trouver dans la campagne.

Il existe deux méthodes de préparation des élixirs floraux : la méthode du soleil et la méthode de l’ébullition.

Les deux méthodes utilisent des corolles en pleine floraison collectées dans leur habitat naturel dans des zones véritablement vierges. La récolte a lieu tôt le matin, par temps clair et ensoleillé.

Les seuls ingrédients nécessaires à la production d’élixirs floraux selon la méthode du soleil sont : un bol en verre, de l’eau de source, du soleil et les bonnes fleurs.

Après avoir cueilli les fleurs, placez-les dans un bol en verre rempli d’eau de source pour qu’elles flottent, en couvrant complètement la surface. Ensuite, exposez le bol au soleil en le plaçant sur le sol près des plantes à récolter pendant environ trois heures, afin que l’eau assimile l’énergie vitale de la fleur. Pendant la solarisation, il est important qu’aucun nuage ne vienne masquer le soleil, même pour un instant. Lorsque les corolles commencent à se faner et que l’eau se remplit de bulles, les fleurs sont retirées et l’eau est filtrée à travers un tamis dans une bouteille en verre à laquelle on ajoute une quantité égale de brandy.

La méthode du soleil est utilisée pour les fleurs qui fleurissent à la fin du printemps et en été, lorsque le soleil est au sommet de sa force, de son intensité et de sa puissance énergétique.

La méthode de l’ébullition est utilisée pour les fleurs qui fleurissent au maximum pendant les mois où le soleil est moins fort.

Lire aussi :  Le jasmin pour les tisanes : avantages et utilisations

Dans ce cas, le feu de la cuisinière prend la place du soleil, complétant et achevant le processus d’énergétisation.

Dans la méthode d’ébullition, les corolles fraîchement récoltées sont placées dans un pot en émail rempli d’eau de source, placé sur le feu et bouilli pendant environ une demi-heure. On laisse ensuite refroidir et le liquide est filtré à travers un tamis dans une bouteille en verre à laquelle on ajoute une quantité égale de brandy.

Ces deux procédés produisent la teinture mère utilisée pour préparer des remèdes concentrés, mieux connus sous le nom de flacons de réserve.

Les flacons de réserve sont obtenus en versant 2 gouttes de la teinture mère dans 10 ml d’eau-de-vie et sont les flacons que l’on achète normalement dans les herboristeries ou les pharmacies.

Pour la prise, le remède doit être encore dilué à la dose de 2 gouttes du flacon mère dans un flacon de 30 ml contenant ¾ d’eau et ¼ de brandy.

Il est important pour une bonne préparation du flacon personnel (celui de 30 ml contenant 2 gouttes de chaque remède floral), de ne pas utiliser l’eau du robinet ou distillée, qui est un élément « mort », mais une bonne eau minérale naturelle dans une bouteille en verre.

Si vous ne voulez pas utiliser de brandy, nécessaire à la conservation du remède, vous pouvez le remplacer par du vinaigre de pomme. C’est le cas des personnes qui ne peuvent pas prendre d’alcool, même à petites doses, ou des enfants.

Lire aussi :  Remèdes naturels contre la dermatite séborrhéique

Les bouteilles de soins personnels ainsi préparées doivent être consommées dans les 1 à 2 mois suivant leur préparation.

Il est également possible de diluer les remèdes dans de l’eau uniquement, mais la préparation doit être répétée tous les 5 à 6 jours.

Après avoir préparé le flacon avec le mélange personnel, les fleurs doivent être prises, sauf prescription contraire, à raison de 4 gouttes sublinguales 4 fois par jour, en les prenant à intervalles réguliers dans la journée : matin, midi, après-midi et soir.

Il n’y a pas de contre-indications à l’utilisation des fleurs, elles peuvent donc également être prises par les enfants, les personnes âgées et les femmes enceintes.

L’intention du Dr Bach était de créer une méthode de traitement douce, naturelle, efficace et abordable.

C’est ainsi qu’il l’a présenté en 1936 au congrès maçonnique de Wallingford :

« L’ensemble du principe de guérison de cette méthode est si simple qu’il peut être compris par pratiquement tout le monde et les herbes elles-mêmes peuvent être collectées et préparées par quiconque y prend plaisir. »

Période de floraison

FLEURS

Aigremoine (Agrimia eupatoria)

Tremble (populus tremula)

Hêtre (fagus sylvatica)

Centaurée (centaurium umbellatum / erythraea)

Cerato (ceratostigma willmottiana)

Prune de cerise (prunus cerasifera)