Les bienfaits du traitement cranio-sacré sont multiples car il agit sur plusieurs niveaux, du physique au psychique, apportant bien-être et détente. Ce massage est si doux qu’il peut également être utilisé avec les enfants.

Si nous parlons de techniques cranio-sacrées, nous sommes dans le domaine ostéopathique, même si une distinction a été faite entre l’ostéopathie crânienne pratiquée par des ostéopathes professionnels et la thérapie cranio-sacrée pratiquée par des thérapeutes cranio-sacrés. Nous utilisons ici le terme « massage » de manière quelque peu inappropriée, mais c’est uniquement pour que chacun comprenne mieux de quoi il s’agit.

On doit au Dr William Sutherland l’intuition de la présence d’un « souffle » des os crâniens, à travers l’observation du sphénoïde, incrusté comme les écailles d’un poisson, qui lui fit penser à un mouvement d’expansion, de respiration du crâne.

Des années plus tard, après cette brillante observation, il a identifié le Mécanisme Respiratoire Primaire impliquant le liquide céphalorachidien, le cerveau, la moelle, les os du crâne et du sacrum, une correspondance rythmique de mobilisation des parties.

La technique cranio-sacrée

Tout d’abord, nous recherchons toujours des praticiens agréés, des ostéopathes expérimentés qui connaissent l’anatomie neuronale, les interactions du crâne et du bassin.

La technique consiste à manipuler le crâne, la colonne vertébrale et le bassin d’une manière extrêmement douce, calibrée sur les micro-mouvements des parties en fonction du rythme respiratoire primaire. La stimulation du liquide céphalorachidien transmet des impulsions au système nerveux central. Il est si doux qu’il peut également être appliqué en milieu pédiatrique pour harmoniser le nouveau-né.

Lire aussi :  Force vitale, émotions et vitalité

Comment fonctionne cette connexion complexe ? Le crâne et certaines parties du crâne sont les acteurs de cette fonction : la dure-mère est une membrane fibreuse qui, avec la pia mater et l’arachnoïde, contribue à nourrir la partie externe du cerveau, la recouvre, descend le long de la colonne vertébrale, entoure la moelle épinière, les portions nerveuses, et finit par recouvrir la dernière vertèbre coccygienne.

Dans cette voie, le liquide céphalo-rachidien part du crâne et atteint le sacrum, et d’autres circonscriptions sont également touchées : le système circulatoire, le système lymphatique, le système nerveux, le système endocrinien et le système respiratoire.

Le traitement dure entre 40 et 60 minutes et consiste en une mobilisation douce des parties cranio-sacrées qui ont tendance à rester contractées en raison de tensions musculaires, de stress, de myalgies.

Indications du traitement craniosacré

Le traitement craniosacré peut être appliqué à un large éventail de problèmes, tant d’origine physiologique que psychosomatique.

Tout d’abord, il s’agit d’un traitement relaxant, et de nombreuses maladies liées au stress en bénéficient.

Troubles du sommeil, hyperactivité, respiration difficile, asthme nerveux ;

Les troubles de la posture impliquant la colonne vertébrale, les douleurs chroniques et les douleurs articulaires répondent positivement au traitement cranio-sacré, le lumbago, la sciatique ;

Lire aussi :  Brosses pour le corps pour combattre les impuretés de la peau

dysfonctionnements endocriniens, troubles gynécologiques et viscéraux ;

des difficultés digestives dues au stress et à l’anxiété ;

Troubles du système cardiorespiratoire.