Comment faire la paix avec le dieu fils de la nuit et gardien du sommeil, connu des Grecs sous le nom d’Hypnos et des Romains sous le nom de Somnus. Nous explorons l’importance d’une bonne nuit de sommeil, également pour les athlètes et les enfants.

Faire la paix avec Morphée est le devoir/droit de chacun d’entre nous, nous le devons à nous-mêmes mais aussi à notre entourage, car ne pas bien dormir, c’est aussi créer de l’énergie négative autour de nous et nourrir le stress, l’anxiété, l’épuisement.

L’importance de bien dormir

Il est important d’avoir une bonne nuit de sommeil, mais des études menées par les principales universités du pays montrent que l’insomnie touche un Français sur trois, que ce soit pour de courtes périodes ou de manière chronique. Cela entraîne divers troubles : nervosité, anxiété, stress, problèmes gastro-intestinaux. L’altération des temps de sommeil et d’éveil peut être due à la vie sociale et professionnelle : responsabilités professionnelles, inadéquation ou frustration par rapport au rôle tenu, difficultés relationnelles, ruptures amoureuses, amitiés qui échouent ;

Le manque de sommeil ne fait que « gonfler » les vrais problèmes, qui ne sont jamais séparés des problèmes émotionnels, puisque l’homme est une unité holistique. Ne pas bien dormir, c’est s’éloigner d’une sérénité avec laquelle le corps cherchera de toute façon à renouer, mais il est certain que si cet état de malaise perdure et que les heures de jour passées au travail s’ajoutent aux heures de nuit passées les yeux grands ouverts, on finit par vivre dans un état perpétuel de décalage horaire. Enfin, le seul traitement naturel qui peut nous aider à nous remettre sur pied et à retrouver notre énergie est de plus en plus négligé : l’exposition à la lumière du jour.

Lire aussi :  Soutien parental en cas d'anxiété chez l'enfant

Les heures de sommeil des athlètes et des enfants

Prenons l’exemple de deux groupes protégés et précieux : les athlètes et les enfants.

Pour les premiers, ne pas bien dormir signifie introduire un élément de perturbation dans le rythme biologique normal du corps, ce qui affecte les performances physiques et augmente l’anxiété et l’irritabilité. Un livre qui explique en profondeur l’importance d’un bon sommeil pour les athlètes est « Power Sleep » de James B. Maas. Dans ce livre, l’auteur, professeur de psychologie à l’université Cornell, décrit comment un manque de sommeil peut compromettre le système immunitaire du sportif et même réduire ses capacités neuro-musculaires, ce qui entraîne diverses conséquences, telles qu’une augmentation du coût énergétique des actions athlétiques et une altération de la fréquence cardiaque de base, ainsi qu’une diminution de la concentration de glycogène dans les muscles ;

Mais qu’en est-il lorsque les enfants ne veulent pas dormir et obligent les mères et les pères à passer des nuits blanches ? Nous recommandons « E tutti fan la nanna », un livre de Tamara Eberlein, une psychologue américaine qui a mené des recherches approfondies sur l’importance d’une bonne nuit de sommeil pour les enfants. C’est un texte plein de conseils, de stratégies, de remèdes vers lesquels se tourner lorsque les enfants se disputent avec Morphée et finissent par ne plus dormir, même les pauvres parents.