L’épine calcanéenne est une formation osseuse également connue sous le nom d’éperon. Elle est causée par un traumatisme et une inflammation. Il existe des remèdes naturels qui peuvent la prévenir et soulager la douleur associée.

Épine calcanéenne : symptômes

L’épine calcanéenne est une formation osseuse sur le calcanéum, généralement associée à des douleurs au repos et après la marche ou la mise en charge des membres inférieurs.

La cause de la formation d’une épine calcanéenne est une inflammation du tendon d’Achille ou des muscles de la plante du pied, appelée fasciite plantaire.

Ces deux causes provoquent l’inflammation qui génère la formation osseuse connue sous le nom d’éperon ou épine calcanéenne, une formation osseuse qui peut se produire sur la face inférieure du talon ou derrière celui-ci.

La fasciite plantaire et l’inflammation du tendon d’Achille peuvent survenir dans les cas suivants :

Un stress répété et traumatisant pour le pied, comme cela peut arriver à ceux qui pratiquent la course à pied à un niveau compétitif ou même amateur, mais sans connaissance adéquate de la mécanique de la course et sans entraînement adéquat ;

Chaussures inadaptées, que ce soit lors de l’entraînement à la course à pied ou dans la vie quotidienne normale : chaussures trop hautes ou trop basses, avec des semelles intérieures inadaptées à la pronation ou à la supination éventuelle du pied, talons, chaussures trop serrées ;

Lire aussi :  Pieds : comment en prendre soin

Entorses et blessures diverses aux muscles du pied ;

Problèmes de posture et de marche, douleurs dorsales et problèmes de genoux ou de membres inférieurs en général ;

Poids et faiblesse musculaire ;

Les maladies osseuses inflammatoires telles que l’arthrose.

Le principal symptôme est la présence de douleurs au repos et à la marche.

Parfois, un gonflement et un œdème peuvent également être associés à une fasciite plantaire ou une talonnite aiguë.

L’épine calcanéenne ne peut être diagnostiquée que par radiographie.

Épine calcanéenne : remèdes naturels

L’épine calcanéenne, étant une formation osseuse, ne peut être enlevée que par voie chirurgicale.

Mais de nombreux remèdes peuvent la prévenir en agissant sur l’inflammation qui la provoque, et soulager la douleur lorsqu’elle survient.

Le principal remède est le repos : l’épine calcanéenne est le résultat de la formation osseuse au fil du temps.

Sa formation n’est pas soudaine et sans signaux d’alarme : lorsque les signaux de douleur liés à la talonnite, à l’inflammation de l’aponévrose plantaire et du tendon d’Achille sont ignorés pendant longtemps, l’inflammation elle-même conduit à la formation de l’éperon.

Pour réduire l’inflammation, il est également conseillé de prendre des bains d’argile sur le pied : deux tasses d’argile verte aérée sont dissoutes dans un bol d’eau chaude.

Lire aussi :  Caractéristiques du signe du Scorpion

Le pied est immergé et maintenu jusqu’à ce que l’eau devienne froide.

En cas de douleurs et de gonflements particulièrement aigus, les compresses d’argile sont également efficaces : préparez une compresse avec de l’eau et de l’argile, recouvrez-la d’un tissu en coton propre imbibé d’eau argileuse et appliquez-la sur la partie douloureuse du pied.

Se conserve jusqu’à ce qu’il soit sec et au moins pendant 30 minutes.

Une crème naturelle à l’arnica montana peut également être utilisée pour réduire l’inflammation de la zone douloureuse : elle détend les muscles et est un analgésique naturel.

Il est également important de mobiliser les articulations de la cheville et du pied, pour éviter que les contractions musculaires résultant de la douleur n’exacerbent la situation inflammatoire.

Les os du pied, bien que soudés à ceux du calcanéum et apparemment peu mobiles, possèdent en revanche des articulations dont la mobilité peut permettre de prévenir et de traiter les symptômes dus à l’épine calcanéenne.

Les étirements des muscles du mollet et de la plante du pied sont également des remèdes et une prévention utiles.

Les massages plantaires décontractent le pied douloureux et, en améliorant la circulation, empêchent la précipitation des sels qui conduisent à la formation des os.

Lire aussi :  Du henné ? Non, nous parlons de couleurs végétales

Enfin, vous pouvez agir contre la douleur provoquée par la spina calcanéenne en consommant des substances anti-inflammatoires : les principales sont le curcuma, le cassis et les anti-inflammatoires naturels.