Dans et autour de notre corps physique, il existe un ensemble d’énergies subtiles qui sont invisibles, puissantes et vitales. Si elles sont interprétées et dirigées, elles deviennent indispensables dans le processus d’auto-guérison.

Un prérequis de la médecine naturelle et un postulat de nombreuses médecines traditionnelles, comme la médecine chinoise, est le concept d’énergies subtiles.

Découvrons leur rôle dans le processus d’auto-guérison du corps.

Énergies invisibles à l’œil

« L’essentiel est invisible pour les yeux », dit le Petit Prince, le protagoniste du livre du même nom de l’écrivain et aviateur français Antoine de Saint-Exupéry.

En plus d’un corps physique, qui a une extension et une réalité matérielle, nous sommes en effet dotés d’un corps subtil qui prend des noms et des caractéristiques différents selon la tradition de référence.

Par exemple, la base de la thérapie de polarité est l’hypothèse selon laquelle il existe des canaux circulant autour et à l’intérieur de notre organisme, à imaginer comme des flux d’énergie passant par trois pôles fondamentaux, l’un positif, l’autre négatif et le troisième neutre.

L’idée de canaux énergétiques (nadis) et de points de concentration de l’énergie (chakras) appartient à la tradition du yoga.

Lire aussi :  Les cicatrices affectent la posture

Enfin, pour la médecine traditionnelle chinoise, le cosmos comme l’individu sont inscrits dans les mouvements complémentaires des deux forces appelées yin et yang.

Contact avec le soi et les énergies subtiles

Accepter l’existence de ce que nous ne pouvons pas voir est la première étape pour entrer dans le monde des énergies subtiles. Il suffit de regarder les changements énergétiques que nous subissons au cours d’une seule journée.

Sautes d’humeur, baisses soudaines de vitalité, brusques poussées d’énergie – nous ne pouvons pas dire comment ni pourquoi ils sont déclenchés, mais ils nous affectent.

Chaque être humain a en lui le pouvoir de diriger ces énergies. La première étape consiste à éviter de se plaindre de ces baisses d’énergie et à accepter l’existence de phases d’énergie positives et négatives.

Energies subtiles et auto-guérison

Les symptômes fonctionnent comme des messagers d’un état d’inconfort, donc dans la plupart des cas, ils sont déjà porteurs du remède. Le processus d’autoguérison énergétique commence par l’interprétation du symptôme, qui est essentielle pour acquérir la conscience nécessaire pour traiter le déséquilibre énergétique.

Initier un processus d’autoguérison signifie être à l’écoute de soi-même : ne pas négliger les symptômes d’une maladie et identifier des valeurs qui serviront de boussole sur le chemin de l’existence. Aborder l’autoguérison, c’est donc choisir la santé. Si nous passons des symptômes aux cas de maladie avancée, nous voyons comment les thérapies énergétiques sont interprétées comme des signaux que le corps nous a envoyés et que nous n’avons pas écoutés.

Lire aussi :  Exercices de Qi Gong pour les débutants

Il est donc nécessaire pour la personne souffrant de ce trouble de s’en remettre à un médecin ; l’approche humaine du médecin envers son patient devient un facteur indispensable dans le processus d’autoguérison. Par exemple, donner à un patient atteint d’une tumeur une espérance de vie de quelques mois est tout à fait différent de lui apporter un soutien basé sur le contact visuel, la chaleur humaine et des informations correctes, même sur les moments de douleur qui l’attendent.

 

Conseils sur la façon de percevoir les énergies subtiles

Quelques conseils sur la manière d’accroître la sensibilité à vos énergies subtiles et de prendre soin de votre équilibre énergétique :

Communiquer

Il est essentiel de garder l’esprit ouvert et de le stimuler, de continuer à écouter, de ne pas fermer les canaux du dialogue, qu’il soit verbal ou physique. Nous parlons, bien sûr, d’une communication qui profite aux personnes concernées, qui favorise leur épanouissement, qui augmente la dose d’ironie, surtout si nous traversons un moment particulièrement lourd.

Prendre soin de la nutrition

Le régime alimentaire joue un rôle essentiel dans le maintien de l’équilibre énergétique. Chaque aliment a un effet spécifique sur le métabolisme, et certains, comme ceux qui contiennent du sucre ou de la caféine, déclenchent certaines réactions dans l’organisme, directement ou par effet de contagion.

Lire aussi :  Le massage tibétain pour le corps, l'esprit et la force vitale

Prévenir l’épuisement

Outre le stress et les crises de panique, l’épuisement est l’un des principaux troubles de notre époque. Une personne en état d’épuisement subit une véritable fuite d’énergie.

Il est très important de comprendre quand cela se produit et de s’arrêter, afin de respecter la phase de récupération du corps.

Quand on en a envie, il faut apprendre à dire non aux invitations, aux engagements. Le repos nous revient de droit, il ne doit être considéré ni comme une perte de temps ni comme une forme de paresse ;

En résumé, « J’ai besoin de temps pour moi » est une belle phrase et devrait être utilisée chaque fois que le corps le demande.