Qu’est-ce que le drainage lymphatique manuel et pourquoi il est efficace pour traiter la cellulite, une imperfection gênante qui peut aussi devenir une maladie.

Le terme de cellulite est utilisé pour désigner un large éventail d’imperfections : cela va de la peau d’orange, à la rétention d’eau, à une altération plus ou moins grave de la peau et du tissu sous-cutané dérivant de l’altération des adipocytes et des cellules adipeuses ; cela peut cataloguer une simple imperfection, ou une pathologie beaucoup plus complexe.

D’un point de vue esthétique, la cellulite se présente comme la classique peau d’orange, froide et peu tonique au toucher.

Son apparition chez les femmes se fait sur de longues périodes (on ne se réveille pas un matin avec de la cellulite !) au cours desquelles les inévitables changements hormonaux entraînent des déséquilibres de la circulation.

C’est aussi une conséquence directe des problèmes résultant d’un mode de vie incorrect : alimentation, stress, sédentarité.

Le drainage lymphatique manuel : la technique

Le drainage lymphatique manuel est une technique de manipulation qui permet de drainer la lymphe des vaisseaux de tout le corps vers les organes responsables de l’élimination et du filtrage, permettant ainsi une alimentation équilibrée des cellules et un drainage ultérieur des déchets métaboliques.

Lire aussi :  Acupression pour stimuler le bien-être

Elle consiste en des effleurements légers, principalement du bout des doigts, de la périphérie du corps vers le centre, puis des membres vers le tronc, et en des pompages et rotations.

Grâce à ses caractéristiques de légèreté et de rythmicité, il est également indiqué dans le traitement de la cellulite en présence de fragilité capillaire, car il ne manipule pas la masse musculaire ou adipeuse comme un véritable massage, mais facilite plutôt une circulation superficielle correcte.

Les avantages du drainage lymphatique manuel pour la cellulite

Le drainage lymphatique manuel pour le traitement de la cellulite, lorsqu’il est effectué par des opérateurs expérimentés, permet de résorber les œdèmes, responsables de l’altération des cellules graisseuses et des symptômes visibles de stagnation, de soulager la circulation veineuse, d’améliorer l’aspect et le tonus de la peau ainsi que sa température, et de détendre les fibres musculaires.

Associé à un mode de vie sain et naturel, il constitue un allié précieux pour éliminer l’accumulation de liquides et faciliter l’élimination de la cellulite, surtout dans sa phase initiale et dans sa manifestation œdémateuse et molle.

Le drainage lymphatique manuel est souvent associé au drainage lymphatique mécanique, mais il est préférable à ce dernier, car chaque corps a ses propres limites de tolérance à la pression, sa propre tonicité des fluides et des graisses : la tolérance et la tonicité ne peuvent être expérimentées qu’au contact de mains expertes.

Lire aussi :  Les cicatrices affectent la posture

La cellulite et ses différents types

La cellulite est une altération de la fonction circulatoire, tant veineuse que lymphatique, et des caractéristiques des cellules graisseuses. Ces deux aspects s’alimentent mutuellement : une circulation défectueuse ne permet pas de nourrir suffisamment les cellules responsables du stockage des graisses et d’éliminer les déchets, de sorte que les cellules graisseuses modifient leur fonction, ce qui surcharge encore davantage la microcirculation.

La circulation lymphatique étant responsable de l’élimination des liquides usés, toute altération de celle-ci entraîne des déséquilibres dans l’échange correct entre les cellules graisseuses et la lymphe.

Ils modifient également leur fonction et leur volume, ce qui entraîne une rétention de liquide dans les vaisseaux lymphatiques et les espaces tissulaires.

C’est ainsi que se forme la « peau d’orange », une alternance d’accumulations de graisse et de liquides interstitiels.

Selon le type de cellulite et son degré de gravité, il en existe 3 variétés :

  • Cellulite dure : caractérisée par une matrice de graisse solide et compacte ;
  • Cellulite molle : de consistance flasque ;
  • Cellulite œdémateuse : due à la stagnation des fluides interstitiels.
  • Souvent, les trois variétés coexistent.

    La cellulite, un problème à traiter

    On peut dire beaucoup de choses sur la prévention de la cellulite, et beaucoup de choses peuvent être faites, mais lorsqu’elle est déjà présente, il faut du temps et de la motivation pour s’y attaquer : tout comme il a fallu des années pour en faciliter l’apparition, il faut tout autant de temps pour l’atténuer.

    Lire aussi :  Le manifeste du Shiatsu Do

    C’est aussi une sonnette d’alarme médicale qui indique une situation circulatoire compromise qui, même dans son état initial, peut s’aggraver et entraîner des conséquences bien plus complexes qu’une simple tache.