Devenir réflexologue plantaire vous permet d’être un professionnel très utile dans la prévention et le traitement de nombreuses affections. Mais que fait un réflexologue plantaire ?

Réflexologie plantaire

L’un des systèmes les plus anciens pour rétablir et stimuler la circulation de l’énergie dans le corps est le massage, qui a commencé comme un geste instinctif et s’est spécialisé au fil du temps. Sous le nom de réflexologie sont cataloguées toutes les médecines naturelles qui agissent sur les points réflexes du corps humain, dont l’acupuncture, le shiatzu, l’auriculothérapie et, évidemment, la réflexologie plantaire ;

La réflexologie est donc une science des réflexes, entendus comme des zones correspondantes et réflexes de certains organes du corps humain situés ailleurs. Notre corps abrite des points réflexes sur lesquels nous pouvons agir pour soulager la douleur et les tensions, mais il existe aussi des zones où les concentrations de nerfs sont plus massives, et l’une d’entre elles est certainement le pied. Devenir réflexologue plantaire vous permet d’être un professionnel très utile en matière de prévention et de thérapie. Mais que fait un réflexologue plantaire ?

Le réflexologue des pieds

Une séance de réflexologie plantaire dure environ 45 minutes. Au cours de la phase initiale et de la phase finale, le réflexologue plantaire effectue quelques manœuvres visant à détendre la personne qui va recevoir ou vient de recevoir le traitement. Le patient peut s’asseoir dans un fauteuil ou une chaise longue, de sorte que les pieds soient plus ou moins au niveau de la poitrine du thérapeute. À l’aide de ses doigts et de ses pouces, le réflexologue localise les zones douloureuses qui révèlent un problème dans la partie du corps associée. Le traitement de la réflexologie plantaire tend à améliorer trois domaines principaux : la congestion, l’inflammation et la tension. L’objectif est d’éliminer progressivement ces affections souvent interconnectées et de rétablir ainsi l’équilibre de l’organisme.

Lire aussi :  L'énergie qui circule : les méridiens

L’outil roi dans la « boîte à outils » de l’aspirant réflexologue est évidemment la carte de réflexologie, grâce à laquelle l’étudiant se familiarise avec les anciens points Shu avant de procéder aux techniques de manipulation des zones réflexes des systèmes endocrinien, locomoteur, diéryen, urinaire, cardiovasculaire, lymphatique et respiratoire. Les anciens points Shu (Wu Shu) sont au nombre de 5 pour chacun des 12 méridiens principaux et correspondent à 5 des points d’aiguille de chaque méridien. Ils sont situés dans la partie terminale des 12 méridiens entre les extrémités des mains ou des pieds et les articulations du coude ou du genou, c’est-à-dire dans la partie la plus superficielle du trajet des méridiens, là où l’énergie change de polarité (d’une direction Yin à une direction Yang ou vice versa) ;

Chaque point Shu correspond à un élément, c’est pourquoi ils sont connus en Occident sous le nom de « points d’éléments » ou « points de commande ». Devenir réflexologue plantaire, c’est aussi avoir une sensibilité remarquable pour percevoir la réaction du patient lorsqu’une éventuelle zone critique est atteinte. Le nombre de séances nécessaires pour se sentir mieux dépend évidemment de l’état de santé général. Mais comment devient-on réflexologue plantaire ?

Devenir réflexologue plantaire

La réflexologie plantaire est une formation professionnelle à part entière. Pour devenir réflexologue plantaire, il suffit de suivre l’un des nombreux cours proposés dans la région. Les cours de réflexologie plantaire en France sont généralement structurés en trois modules, chacun durant un an. Les écoles de réflexologie plantaire délivrent un diplôme qui vaut comme attestation de fréquentation. Les sujets abordés au cours des trois années de formation comprennent l’histoire du massage, l’évolution du massage zonal en Occident, ainsi que des notes et des documents sur la médecine traditionnelle chinoise et les éléments de physiologie et de diagnostic énergétique.

Lire aussi :  Cours de réflexologie : les premiers pas de vrais réflexologues

Nous rappelons à tous ceux qui souhaitent s’engager dans cette carrière qu’à l’heure actuelle, la figure professionnelle du réflexologue n’est réglementée par aucune loi et qu’il ne s’agit donc pas d’une figure professionnelle dont l’activité peut être exercée dans le domaine de la santé sous le contrôle du Service national de santé, à moins de disposer des conditions professionnelles requises par la loi, à savoir un diplôme de médecine, un diplôme de physiothérapie ou un diplôme de massophysiokinésiapie. L’activité doit toujours être exercée sous surveillance médicale et dans des installations conformes à la loi sur les thérapies physiques. Avec le temps, peut-être même en France viendra une reconnaissance du point de vue de la santé.