La camomille est utilisée en phytothérapie pour fabriquer des suffusions naturelles, utiles pour traiter les inflammations des voies respiratoires.

La camomille est une plante très courante utilisée en phytothérapie pour son action anti-inflammatoire. Les têtes de camomille peuvent également être utilisées en suffocation en cas d’inflammation des voies respiratoires.

Caractéristiques et propriétés de la camomille

La camomille (Matricaria recutita) est une plante herbacée appartenant à la famille des Asteraceae ou Compositae. Il s’agit d’une espèce annuelle qui peut atteindre quarante centimètres de hauteur, très commune dans nos champs et prairies et facile à cultiver. La camomille a une tige érigée et ramifiée, des feuilles bipennées et des fleurs groupées en têtes.

La drogue de la camomille est ses capitules, qui sont constitués de fleurs femelles blanches ligulées et de fleurs mâles jaunes tubulaires au centre du capitule.

Les têtes de camomille contiennent des coumarines, des flavonoïdes, des mucilages et une huile essentielle. Les coumarines présentes dans la camomille comprennent l’umbrelliférone et l’éniarine, tandis que les flavonoïdes caractéristiques comprennent l’apigénine.

L’huile essentielle est composée de bisabolol et de chamazulène qui, avec l’apigénine, sont les molécules responsables des propriétés de la camomille.

Les têtes de camomille sont utilisées en phytothérapie et en herboristerie pour leur action anti-inflammatoire. La camomille est notamment utilisée en externe pour traiter les inflammations de la peau, de la cavité buccale et des yeux (notamment la conjonctivite), en interne pour les inflammations du tractus gastro-intestinal et par inhalation pour les inflammations des voies respiratoires.

Lire aussi :  Rincer les gencives avec des remèdes naturels

Camomille et suffocation

La suffocation à la camomille est utile pour les problèmes liés aux voies respiratoires. L’action anti-inflammatoire et antibactérienne de la camomille est utile pour les rhumes et la toux.

Pour traiter ces symptômes de la grippe, il peut être utile d’associer la camomille à des herbes balsamiques comme le thym, l’eucalyptus ou le romarin.

Pour réaliser une suffusion de camomille, il suffit d’ajouter deux cuillères à soupe de sommités fleuries de camomille ou un mélange d’herbes balsamiques et de camomille dans une casserole d’eau préalablement portée à ébullition. Respirez les vapeurs d’herbes en plaçant votre visage au-dessus du pot pendant environ cinq à dix minutes.

En cas de toux et de rhume, la suffusions peut également être effectuée tous les jours, une ou plusieurs fois par jour.