Respiration consciente et visualisation : une technique de relaxation rapide et facile pour relâcher les tensions de la journée et stimuler l’énergie physique.

Vous connaissez ces jours où l’harmonie psychophysique semble inatteignable ? Cela arrive parfois. Vous êtes nerveux en voiture, vous n’arrivez pas à communiquer avec vos collègues au travail… la tension monte, vous vous sentez sous pression en rentrant chez vous et vous risquez de vous disputer avec votre famille.

La vie d’aujourd’hui n’est pas facile : avant de décider de vous enfuir sur une île déserte, je vous suggère d’essayer de pratiquer une technique d’équilibrage, qui vous aidera à ressentir plus de calme mental et un plus grand sentiment de bien-être.

Plus important encore : utilisez cette technique imaginative pour augmenter l’énergie de votre corps et diminuer votre sentiment de fatigue.

Si vous le faites le soir avant de vous coucher, détendez-vous, et si vous avez besoin de trouver plus d’harmonie pour passer une autre partie de la journée, faites-le assis, le dos droit ;

2. Après quelques minutes de respiration, portez votre attention sur votre corps. Imaginez que vous la regardez de l’extérieur. Voyez-le comme une coquille vide et transparente. En attendant, continuez à respirer.

3.  Imaginez que vous voyez une lumière sphérique au centre du corps, de couleur bleu vif. La sphère lumineuse pulse et à chaque pulsation, elle devient plus grande.

Lire aussi :  Purification de la dysharmonie

Cet exercice ne prend que quelques minutes et fonctionne très bien pour vous aider à vous endormir plus facilement le soir. Votre sentiment d’harmonie et de bien-être s’améliorera rapidement : on sait qu’un corps en harmonie devient efficace, avec moins d’inflammation et de fatigue.

Si vous pratiquez un sport, cette méditation d’harmonie vous aidera à améliorer progressivement vos performances, sans avoir besoin de médicaments ou de suppléments. Votre imagination fera le travail pour vous.

Important : si possible, évitez d’écouter de la musique pendant l’exercice. Le seul son que vous devez entendre est celui de votre respiration.