Découvrons quelles sont les méthodes et les techniques d’automassage des pieds selon la réflexologie podale holistique.

La réflexologie podale holistique ® est une méthode efficace pour nous mettre en communication avec ce que rationnellement nous ne portons pas à la conscience, faisant plutôt du corps un véhicule et un messager ; elle nous permet d’opérer de manière distale sur des organes et des viscères que, en raison de leur spécificité physiologique et de leur position anatomique, nous ne pouvons pas investiguer directement.

Se confier aux soins d’un opérateur qui sait appliquer les protocoles d’intervention de manière respectueuse et empathique est plus qu’un câlin que l’on s’offre : c’est une véritable thérapie de rééquilibrage qui permet, par l’échange et le dialogue avec la personne qui effectue le soin, une rééducation à la santé et un moment d’introspection important.

Le traitement RPO est donc une source de rééquilibrage et de bien-être lorsqu’il est effectué par des praticiens qualifiés, mais il n’est pas toujours nécessaire de faire appel à du personnel extérieur. L’automassage, ou auto-traitement, est également possible, surtout dans les situations où il n’y a pas de besoins particuliers, et chaque fois que vous décidez de faire un geste supplémentaire de soin et d’amour pour vous et votre bien-être.

La marche comme auto-massage

La plante des pieds est souvent sollicitée, parfois de façon néfaste. Chaque fois que nous marchons, nous soumettons nos pieds, et leurs zones réflexes, à une stimulation.

Il est donc inutile d’insister sur l’importance de chaussures adaptées à vos pieds. La marche est donc déjà un premier type d’automassage des pieds ;

Marcher pieds nus améliore la perception de vos pieds, des zones douloureuses et raides. L’autotraitement réflexologique le plus naturel et le plus immédiat consiste donc à marcher pieds nus, de préférence sur du gravier (mais pas tranchant) et des zones légèrement irrégulières.

Ce type de massage revitalise et améliore le tonus du pied et, selon les principes de la réflexologie, celui des organes internes. Il permet également de soulager les tensions au sol et de se reconnecter avec une sensibilité plantaire trop souvent oubliée et étouffée par les chaussures.

Auto-massage en réflexologie

Si marcher pieds nus sur des pavés arrondis est quelque chose que vous ne pouvez pas toujours expérimenter, l’automassage, effectué avec la pression de vos propres mains, est une approche plus immédiate et plus pratique.

Pour réaliser un automassage qui amorce un processus de rééquilibrage progressif, et qui constitue une méthode de maintien du bien-être, plutôt qu’une intervention thérapeutique spécifique, il est nécessaire d’avoir du temps et de l’amour pour soi, la volonté de s’écouter et de prendre soin de soi. Il n’est pas nécessaire d’avoir des connaissances approfondies : tout le monde peut s’auto-traiter.

Lire aussi :  L'acupuncture comme thérapie pour la fibromyalgie

Pour un automassage général des pieds, il suffit d’adopter une posture permettant d’atteindre la plante du pied sans provoquer de raideur musculaire due à la position. S’asseoir dans la position du lotus, les jambes croisées devant soi, le dos soutenu, permet de fléchir la cheville et d’atteindre la plante du pied.

L’auto-traitement peut devenir, par sa simplicité et son immédiateté, un geste quotidien d’auto-soin, au même titre qu’une alimentation saine, une respiration correcte et un exercice physique adéquat.

Vous pouvez vous auto-masser en regardant la télévision, juste après le réveil ou avant d’aller vous coucher, et chaque fois que vous avez l’occasion d’être sans chaussures et à l’aise avec vous-même.

Zones d’auto-massage

La prise à deux mains permet à une main de soutenir le pied en flexion et à l’autre d’appuyer sur la semelle. Un automassage des pieds peut commencer par la partie médiane du pied, du gros orteil vers le talon : cela stimule la zone réflexe de la colonne vertébrale.

Sur la semelle, vous pouvez ensuite presser les zones situées sous les métatarses et le centre : vous touchez ainsi les points réflexes de la plupart des organes internes. Pour avoir une première idée de ce que l’on presse, il suffit d’avoir des connaissances de base en anatomie. En effet, selon le principe réflexologique du miroir, les différentes positions anatomiques se reflètent sur les pieds.

Lire aussi :  Rééquilibrage bioénergétique céleste

Presser doucement, écouter attentivement et avec compassion la réaction du pied et ce que l’on ressent sous les orteils, ouvre un monde fascinant d’auto-exploration et conduit souvent à une compréhension plus profonde des points réflexes, stimulant la curiosité de savoir ce que l’on presse et pourquoi il y a une certaine réponse du point pressé.